1 min de lecture Université

Blocage des universités : "Plus de 5 millions d'euros" de dégâts dans les facs, dit Vidal

INVITÉE RTL - La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation annonce des dégâts considérables dans les facultés après les blocages dans les universités.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Blocage des universités : "Plus de 5 millions d'euros" de dégâts dans les facs, dit Vidal Crédit Image : Kathleen Franck / RTL.Fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Grenoble, Montpellier ou encore le campus de Tolbiac à Paris : les dégâts provoqués par le mouvement de blocage des universités organisé en avril dernier se chiffrent à "un peu plus de 5 millions d'euros", annonce Frédérique Vidal sur RTL lundi 18 juin. Selon la ministre de l'Enseignement supérieur, ce montant considérable est "quelque chose d'incroyable".

Cette somme sera entièrement pris en charge par le budget du ministère. "Je ne peux pas demander aux établissements de supporter ça par eux-mêmes", a expliqué Frédérique Vidal. Elle souligne que des "sanctions seront prises" si des coupables sont avérés. Mais pour le moment "C'est nous tous qui allons payer".

La ministre de l'Enseignement supérieur évoque le rôle de "mouvements extrêmement radicaux" dans les dégradations causées dans les locaux d'universités, tels que ceux de la faculté de langues à Grenoble. "À Grenoble, quand on visite les 2.500 mètres carrés, il n'y a que un ou deux tags en référence à la loi ORE". Signe selon elle que le mouvement n'était pas une simple protestation à la réforme de l'université, mais l'oeuvre de groupes "anarchistes".

Frédérique Vidal fustige par ailleurs le soutien de la France insoumise au mouvement. "Que la France insoumise ait soufflé sur les braises et ait utilisé les examens et les universités comme une tribune c'est une évidence", a-t-elle conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Université Éducation nationale Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants