1 min de lecture Éducation nationale

Blanquer sur RTL : "Il faut répondre fermement" au stage "non-mixte" destiné aux professeurs

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Éducation nationale considère que cette formation "va contre les principes fondamentaux de la République".

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Blanquer sur RTL : "Il faut répondre fermement" au stage "non-mixte" destiné aux professeurs Crédit Image : Frédéric Bukajlo pour RTL et SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Yves Calvi

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, a annoncé à l'Assemblée nationale qu'il allait porter plainte pour "diffamation" à l'encontre d'un syndicat, Sud Education 93, qui a prévu d'organiser mi-décembre des ateliers de formation destinés aux enseignants, dont deux se feront "en non-mixité".

Au micro de RTL, mercredi 22 novembre, le ministre a réaffirmé sa fermeté : "Il faut arrêter de faire absolument n'importe quoi. Des gens cherchent à créer des tensions. On doit répondre sereinement et fermement à ce type d'action. (...) On aurait envie de plutôt minimiser ce qui s'est passé, plutôt que donner trop d'importance. Mais en même temps, il faut dire stop, même si ça ne représente que quelques personnes. Ça va contre les principes fondamentaux de la République. Il faut donc dire République".

Jean-Michel Blanquer exhorte à nouveau le syndicat national Sud de condamner l'initiative de sa section de Seine-Saint-Denis : "Je déplore profondément que le syndicat Sud national ne se soit pas désolidarisé. Je lui demande de le faire pendant qu'il est encore temps, parce qu'il se met vraiment dans une situation extrêmement étonnante".

La section de Seine-Saint-Denis de Sud Éducation, syndicat minoritaire dans l'Éducation nationale, a convié sur son site les enseignants à participer à un stage de deux jours intitulé "Au croisement des oppressions. Où en est-on de l'antiracisme à l'école ?". Dans la série d'ateliers organisés, deux se dérouleront en "non-mixité". Le terme de groupe en non-mixité signifie qu'il peut être réservé à des personnes dites "racisées" (qui s'estiment victimes de préjugés ou de discrimination racistes en raison de leur origine), ou à des personnes se réclamant du genre féminin ou du genre masculin

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Jean-Michel Blanquer Racisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants