1 min de lecture Éducation nationale

Blanquer sur RTL : "Les nouvelles évaluations sont là pour aider les élèves"

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Éducation nationale justifie ce vendredi 31 août, jour de rentrée des enseignants, les évaluations systématisées dès cette année 2018-2019 pour les élèves de CP, CE1, sixième et seconde.

L'invité de RTL
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, était l'invité de RTL le 31/08/2018
Crédit Média : RTL Crédit Image : RTL/Sipa/Frederic Bukajlo
Voir la suite

Jean-Michel Blanquer est-il atteint d'"évaluationite" aiguë ? La rentrée approche, et le ministre de l'Éducation nationale a mis en place une série d'évaluations dans plusieurs classes, au collège et même au lycée : deux pour les CP, une en septembre pour les CE1, une pour les 6e et même un test pour les élèves de seconde. Mais cette évaluation est-elle seulement mise en place pour les élèves ? Les professeurs estiment qu'on ne leur fait pas confiance. "C'est tout le contraire", assure le ministre, invité de RTL ce vendredi 31 août.

"Les professeurs de terrain savent très bien que ces évaluations non seulement ne sont pas un problème, mais c'est une solution. C'est un outil qui est utile. D'ailleurs beaucoup d'entre eux pratiquent déjà des évaluations de début d'année, poursuit Jean-Michel Blanquer. L'intérêt de celles-ci est que ça permet d'en avoir partout et qu'elles sont élaborées de manière très fine, par les meilleurs experts de ces questions, assure-t-il. C'est ce qui fait qu'on a au début de l'année un portrait de l'élève qui permet de l'aider." 

Face aux critiques, Jean-Michel Blanquer dénonce un "marché de l'angoisse" de ses détracteurs. "Il n'y a pas d'angoisses à avoir parce qu'on fait de l'évaluation. On fait de l'évaluation non pas pour l'évaluation, on fait de l'évaluation pas pour le plaisir de l'évaluation, mais pour aider les élèves, assure-t-il. Et les professeurs et les parents d'élèves savent très bien que c'est utile."

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés