2 min de lecture Laïcité

Blanquer sur RTL : "J'aurai des statistiques à l'avenir sur les problèmes de laïcité"

LE GRAND JURY - Le ministre de l'Éducation a par ailleurs confirmé la création d'"unités de laïcité" dans toutes les académies de France.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Jean-Michel Blanquer, le 10 décembre 2017 Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESSE | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Je ne vais pas faire comme si les choses n'existaient pas. Il faut regarder les choses en face". Si Jean-Michel Blanquer, lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, a reconnu qu'il y avait des problèmes autour de la laïcité dans les établissements scolaires, il a également affirmé qu'il aurait prochainement "des statistiques" sur ces incidents. 

"Je n'en ai pas encore mais c'est une chose à laquelle je veux remédier", a expliqué le ministre de l'Éducation, qui a ajouté : "Je sais toute une série de choses factuelles suffisamment développées pour que je prenne des mesures". 

En réaction aux remontées qui lui sont parvenues, Jean-Michel Blanquer a ainsi confirmé la mise en place prochaine d'"unités de laïcité". Celles-ci seront constituées dans chaque académie de France, avec une inauguration prévue à Créteil. Le but ? "Avoir les bonnes approche sur le plan juridique et la bonne vision du sujet", annonce le ministre. Dès qu'il y a aura une alerte sur le terrain, ces unités seront saisies et diront quelle est la démarche à employer.

Objectif : rompre avec la solitude des enseignants

Un conseil de sages de la laïcité sera également créé à l'échelle gouvernementale. Il aura pour vocation de "développer la vision laïcité a l'école mais aussi de déterminer l'attitude que nous avons à avoir dans des cas concrets", a poursuivi Jean-Michel Blanquer. Le ministre a expliqué que cette mesure avait également pour objectif de rompre avec la solitude des enseignants confrontés à ce genre de problèmes, "et qui parfois capitulent". 

À lire aussi
Xavier Bertrand, lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI laïcité
Xavier Bertrand sur RTL : "La laïcité doit être érigée en quatrième pilier de notre République"

"Un professeur qui se trouve dans cette situation doit pouvoir compter sur son établissement, et l'établissement doit compter sur le rectorat", où seront donc instaurées ces unités de laïcité. 

Les enfants doivent apprendre le fait religieux pour comprendre les religions

Jean-Michel Blanquer
Partager la citation

Jean-Michel Blanquer a ensuite été interrogé sur l'enseignement du fait religieux, souhaité par Emmanuel Macron. Les deux hommes sont sur la même longueur d'ondes. "Le fait religieux fait partie de l'histoire du monde, on ne doit pas considérer que l'école laïque signifie école athée", a expliqué le ministre de l'Éducation.

"Les enfants doivent apprendre le fait religieux pour comprendre les religions des autres, les comprendre, et les respecter à travers la connaissance", a-t-il poursuivi, citant une phrase de Platon : "Le méchant c'est l'ignorant". Le ministre a donc annoncé qu'il comptait avancer "avec beaucoup de sérénité" sur le sujet, n'excluant pas la possibilité d'intégrer cet enseignement dans d'autres cours. 

L'instruction civique "essentielle"

Autre piste envisagée pour les écoliers, le retour à l'instruction civique. "Un enseignement civique et moral à l'école est tout à fait essentiel. On a besoin d'avoir tous les matins une petite leçon de morale, une fable de La Fontaine. On doit faire passer un message moral", a martelé Jean-Michel Blanquer. "L'école doit transmettre des connaissances mais aussi des valeurs", a-t-il conclu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laïcité Jean-Michel Blanquer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants