2 min de lecture Robert Ménard

Béziers : Robert Ménard veut créer une "garde biterroise"

Cette garde qui a vocation à exister tant que l'état d'urgence sera maintenu, sera chargée de signaler tout acte suspect.

Robert Ménard le 18 mai 2015, à Toulouse.
Robert Ménard le 18 mai 2015, à Toulouse. Crédit : REMY GABALDA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Des bénévoles patrouillant dans les rues de Béziers ? C'est la mesure que compte prendre le maire de la ville, Robert Ménard. L'élu proche du Front National a annoncé ce mardi 1er décembre la création prochaine d'une "garde biterroise", faite de bénévoles patrouillant dans les rues, pendant la durée de l'état d'urgence.

Des affiches seront placardées dès jeudi 3 décembre dans la ville, appelant d'"anciens policiers, d'anciens gendarmes, militaires et pompiers" à rejoindre la garde. Cette "garde biterroise" ne sera pas armée, mais sera en contact radio avec le PC de la police municipale de Béziers, a expliqué Robert Ménard, lors d'une conférence de presse. Le recrutement ne concernera "que des gens qui ont une expérience dans la sécurité" et commencera jeudi, a-t-il précisé.

Cette garde sera chargée de signaler tout acte suspect, a expliqué la mairie, et a vocation à exister tant que l'état d'urgence sera maintenu. Elle effectuera des patrouilles pédestres et des gardes statiques devant les bâtiments publics et les écoles, a détaillé le maire de Béziers. "La France vit des moments difficiles. C'est dans ce cadre que je me suis demandé comment renforcer la sécurité et comment aider la police municipale et nationale", a déclaré Robert Ménard.

Ménard à l'origine de plusieurs polémiques dans sa ville

"Il est inquiétant de mettre une tenue sur des bénévoles. Cela prouve à mon sens que Robert Ménard n'a pas assez d'hommes sur le terrain, alors qu'il s'est glorifié de l'efficacité de sa police", a réagi auprès de l'AFP Bruno Bartocetti, délégué régional du syndicat SGP Unité police qui juge qu'il "faut laisser les professionnels travailler"

À lire aussi
Robert Ménard, le 9 mars 2018 élections municipales à Béziers
Municipales à Béziers : ce qu'il faut savoir sur le scrutin

"Une police doit fonctionner de manière statutaire et encadrée. Je crains que les retraités soient un peu en décalage par rapport à tout cela" a-t-il souligné. Depuis son élection à la mairie de Béziers en mars 2014, Robert Ménard a été à l'origine de plusieurs polémiques, notamment pour avoir annoncé le pourcentage d'élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de sa ville ou instauré un couvre-feu dans certains quartiers pour les mineurs de moins de 13 ans non accompagnés

La semaine dernière, le maire a enjoint aux dirigeants des mosquées de sa ville de signer une "charte" en six points, leur demandant notamment de ne prêcher qu'en langue française.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Robert Ménard Béziers Sécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants