2 min de lecture Bernard Tapie

Bernard Tapie annonce son retour en politique

L'homme d'affaires explique au "JDD" qu'il revient dans le monde politique après avoir été député des Bouches-du-Rhône et ministre de la Ville dans les années 90.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
ARCHIVES RTL - Bernard Tapie annonce son retour en politique dans le "Journal du Dimanche" (20/12/20/2015) Crédit Image : AFP | Crédit Média : Jacques Serais | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier et Jacques Serais

"J'ai décidé de revenir en politique". Bernard Tapie est on ne peut plus clair. L'homme d'affaires de 72 ans, passé par le ministère de la Ville au début des années 90 et ancien député des Bouches-du-Rhône, confie au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l'ont convaincu de revenir. L'ancien président de l'Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face à l'extrême-droite pour justifier ce retour. "Personne ne peut contester mes succès face au Front national", se souvient celui qui avait notamment tenu tête à Jean-Marie Le Pen lors d'un débat en 1989.

Selon lui, qui se voit bien vivre jusqu'à 100 ans, la France est malade. Il estime que les politiques ont cassé le thermomètre pour ne pas voir que le pays a de la fièvre. Mais lui a compris comment faire chuter la température. "Ceux qui ont voté FN n'ont pas peur de l'apocalypse", dit-il. En clair, la diabolisation ne fonctionne pas : "Il faut régler le problème du chômage". Mais il ne s'arrête pas à ce constat dressé par beaucoup. À l'heure où l'Élysée cherche à faire l'unité nationale sur le sujet, Bernard Tapie affirme avoir des solutions dans un "plan".

2017 en ligne de mire ?

Il ressort ainsi du placard son idée des années 90 : "interdire le chômage des jeunes". Il promet pour cela de ne pas dépenser un centime supplémentaire, car son plan sera financé par les fonds engagés dans des programmes jugés inefficaces. "En capitalisant intelligemment tout ce qui est dépensé à tort et à travers, on aurait de quoi donner un travail à tous les jeunes qui le souhaitent et qui devront l'accepter", explique-t-il. Il promet ainsi de rendre un rapport aux présidents des différentes assemblées d'ici fin janvier.

Avec cette annonce, Bernard Tapie pourrait très bien s'inviter à la table de l'élection présidentielle de 2017. "Chaque chose en son temps", tempère-t-il. Sa femme, Dominique, trouve en tout cas que "c'est une très mauvaise idée".

À lire aussi
Bernard Tapie, le 4 avril 2019 à Paris Bernard Tapie
Bernard Tapie : "Les nouvelles ne sont pas bonnes" confie l'homme d'affaire sur sa santé

Bernard Tapie, tout juste condamné à rembourser près de 400 millions d'euros dans le cadre de l'arbitrage l'opposant au Crédit Lyonnais, accuse en creux François Hollande d'être responsable de ses ennuis judiciaires. Il adresse ainsi un message au chef de l'État : "Je suis encore debout et prêt à me battre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bernard Tapie Présidentielle 2017 Élections
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants