1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bernard Cazeneuve annonce la suite du démantèlement de la "jungle" de Calais
1 min de lecture

Bernard Cazeneuve annonce la suite du démantèlement de la "jungle" de Calais

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé que le gouvernement allait poursuivre le démantèlement du camp de migrants installé à Calais depuis le printemps 2015.

Bernard Cazeneuve le 24 août 2016
Bernard Cazeneuve le 24 août 2016
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

"Nous avons déjà procédé au démantèlement de la zone sud au début du mois de mars dernier, et nous avons déjà commencé celui de la zone nord (...) Mon intention est bien de poursuivre avec la plus grande détermination". C'est par ces mots que le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, affirme sa volonté d'en finir totalement avec la "jungle" de Calais dans un entretien accordé au journal Nord Littoral .

Le locataire de la place Beauvau se rendra ce vendredi sur place afin de rencontrer la maire de la ville Natacha Bouchart. Dans son entretien, le ministre annonce que les pouvoirs publics ont déjà commencé la dissolution de la partie nord du bidonville. 

Près de 7000 migrants dans la "jungle" de Calais

En deux mois, le nombre de migrants dans la "jungle" de Calais a fortement progressé. La préfecture du Pas-de-Calais a annoncé qu'ils étaient désormais 6901 à y vivre, un record depuis la création du camp en 2015. Selon le ministre, "cela doit se faire par étapes, en commençant par créer davantage de places d'hébergement en France pour désengorger Calais". 

L'État entend donc créer 5.000 nouvelles places d'hébergement d'urgence pour demandeurs d'asile en 2017.
En plus des 1.900 policiers et gendarmes déjà présents sur Calais, Bernard Cazeneuve veut également déployer près de 200 hommes supplémentaires. François Hollande devrait se rendre sur place fin septembre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/