2 min de lecture Attentat à Berlin

Berlin : "S'attaquer à ce marché de Noël, c'est s'attaquer à un symbole", dit Estrosi

INVITÉS RTL - L'ancien maire de Nice estime que "les Berlinois qui étaient sur ce marché de Noël garderont des traumatisme et des cicatrices profondes".

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Berlin : "S'attaquer à ce marché de Noël, c'est s'attaquer à un symbole", dit Estrosi Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Souffrance et indignation partagée". C'est ainsi que Christian Estrosi qualifie son sentiment, au lendemain de l'attaque qui a fait douze morts et 48 blessés dans un marché de Noël à Berlin. L'ancien maire de Nice a aussi vu sa ville être frappée par un événement similaire, le 14 juillet dernier, lorsqu'un camion a déboulé sur la promenades des Anglais et a fait 86 morts. 

"Des images terribles reviennent à mon esprit. Les Berlinois qui étaient sur ce marché de Noël garderont des traumatisme et des cicatrices profondes que, nous-mêmes Niçois, qui avons partagé des temps si tragiques gardons au fond de nous", explique Christian Estrosi à l'antenne de RTL. Selon lui, le marché de Noël meurtri à Berlin est un "symbole", tout comme l'attaque du 14 juillet. "S'attaquer au marché de Noël à Berlin, c'est s'attaquer à une grande capitale européenne, c'est s'attaquer à un symbole qui rassemble un héritage et une culture de civilisation".

Nous avons pris des mesures assez exceptionnelles

Christian Estrosi, ancien maire de Nice
Partager la citation

Face à ce genre de menaces, faut-il supprimer les marchés de Noël ? "Absolument pas", répond l'ancien maire de Nice. "Ce serait une victoire immense pour nos ennemis. Est-ce qu'on va supprimer la fête nationale sur les Champs-Élysées à Paris, parce qu'il y a eu 86 morts à Nice ? Est-ce qu'on va supprimer les marchés de Noël, partout dans le monde ? (...) Je n'ai de leçons à donner à personne, mais vous pensez bien qu'à Nice, parce que nous avons été frappés, nous avons pris des mesures assez exceptionnelles". 

Même constat fait par le maire de Strasbourg. Roland Ries qui accueille l'un des plus marché de Noël de France, estime qu'il ne faut pas le fermer. "Il ne faut pas céder au chantage. C'est un acte de résistance, mais évidemment, il faut prendre un maximum de mesures de sécurité. Nous avons prévu d'empêcher tous véhicules d'intégrer l'air où se trouve le marché de Noël, avec des plots ou encore des bennes. On a mis en place un dispositif très renforcé, on a créé une sorte de bulle centrale avec un filtrage aux différentes entrées. C'est une île et on ne peut y accéder qu'à travers des contrôles".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Berlin Berlin Christian Estrosi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants