1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Benoît Hamon : "L'impôt sur le revenu n'augmentera pas"
7 min de lecture

Benoît Hamon : "L'impôt sur le revenu n'augmentera pas"

INVITÉ RTL - Équipe de campagne affinée, programme dévoilé... Benoît Hamon souhaite créer une dynamique autour de sa candidature à un peu plus d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle.

Benoît Hamon, invité des "Petits-déjeuner de la présidentielle" le 17 mars 2017
Benoît Hamon, invité des "Petits-déjeuner de la présidentielle" le 17 mars 2017
Crédit : Christophe Guibbaud pour RTL
Réécoutez le "Petit-déjeuner de la présidentielle" de Benoît Hamon
01:40:42
Marie-Pierre Haddad

Il est le "candidat du pouvoir d'achat". C'est ainsi que Benoît Hamon s'est qualifié lors de la présentation de son programme, jeudi 16 mars. Dans cette nouvelle version, le candidat réaffirme sa volonté de mettre en place le revenu universel, mais s'inspire aussi de mesures d'Arnaud Montebourg, comme le made in France

L'ancien ministre a expliqué vouloir "muscler son projet", en rassemblant avec son ancien collègue de Bercy, mais aussi Vincent Peillon et Sylvia Pinel. Il a toutefois tenu à préciser : "Je ne cherche pas à faire plaisir à Arnaud Montebourg. Je prends ce que je juge être une proposition intelligente qui permet de créer de l'emploi et de surcroît, dont les modèles économiques seront beaucoup plus vertueux sur le plan de l'environnement". Benoît Hamon souhaite aussi "la revalorisation immédiate du SMIC et des minimas sociaux" pour "que les citoyens les plus modestes voient immédiatement leurs conditions s'améliorer".

Laïcité, cannabis, revenu... Retrouvez l'intervention de Benoît Hamon

9h14 - >> Retrouvez la chronique de Laurent Gerra

8h56 - Benoît Hamon est prêt à baisser son salaire s'il est élu président de la République. "Je pense que cette campagne a été beaucoup polluée par l'argent et surtout les forces de l'argent dans le programme des autres candidats. J'ai été transparent depuis le début sur mon patrimoine, sur mes donateurs. S'il faut baisser le salaire du président de la République, je n'ai pas de problème", explique-t-il.

8h48 - Écoutez en direct la chronique de Laurent Gerra.

8h39 - >> Retrouvez la chronique de Michel Cymes sur la légalisation du cannabis. 

8h31 - Que comptez-vous faire contre le repli identitaire ? "Il y a chez les jeunes une identité de consolation. On ne vit plus ensemble. On est rarement libre quand on n'a pas le minimum pour vivre. Chaque fois que l'on dit 'moins de fonctionnaires', 'moins de dotations aux collectivités locales', on dégrade le lien social et on laisse progresser des phénomènes qui destructurent la République". Le candidat souhaite que "le dialogue existe entre le public et le privé pour fixer un objectif commun de mixité sociale".

À lire aussi

8h25 - Sur le revenu universel, "19 millions de personnes vont être concernées par la première étape" de cette mesure, assure Benoît Hamon qui affirme par ailleurs que l'impôt sur le revenu n'augmentera pas.

19 millions de personnes vont être concernées par le revenu universel

Benoît Hamon sur RTL

8h20 - Sur l'Union européenne, pensez-vous être en mesure de respecter la règle des 3% de déficit, demande un auditeur. "Cette règle est une convention comptable qui peut être interprétée avec souplesse quand on essaye de relancer le pays. Je les respecterai au terme de mon quinquennat", répond le candidat qui reconnaît que les deux premières années de son mandat, "nous serons au-delà des 3%".

8h18 - Les auditeurs interpellent désormais Benoît Hamon.

8h12 - Michel Cymes interroge le candidat sur la légalisation du cannabis. "C'est une décision difficile. Consommer du cannabis régulièrement n'est pas bon.