3 min de lecture Gouvernement

Attentat à Paris : "L'assaillant était fiché S depuis 2016", confirme Benjamin Griveaux

LE GRAND JURY - Le porte-parole du gouvernement a répondu aux questions de Benjamin Sportouch (RTL), Alexis Brézet ("Le Figaro") et Adrien Gindre (LCI), dimanche 13 mai.

Benjamin Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Benjamin Griveaux était l'invité du "Grand Jury" dimanche 13 mai 2018 Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Le premier anniversaire d'Emmanuel Macron à l'Élysée a été marqué par une multiplication des appels à manifester émanant de la France insoumise. Après la tenue de la "Fête à Macron", le président de la République a estimé que certains avaient voulu "refaire dans la rue ce qui avait été perdu dans les urnes".

Benjamin Griveaux a indiqué qu'Emmanuel Macron avait "rappelé qu'au fond le sous-jacent de cette mobilisation était un discours qui voulait rejouer l'élection et refaire dans la rue ce qui avait été perdu dans les urnes, avec le souhait d'une partie de l'extrême-gauche non pas de défendre la convergence des luttes mais la confusion de celles-ci".

Autre sujet : l'attentat survenu la veille à Paris. Un homme, né en 1997 en Tchétchénie, a attaqué plusieurs personnes au couteau près de l'Opéra, en blessant une mortellement. 

À lire aussi
Le député LR Pierre Morel-À-L'Huissier le 24 octobre 2012 à l'Assemblée nationale auto
80 km/h : "Nous sommes prêts à aller devant la Cour européenne des droits de l'Homme"

Revivez le "Grand Jury" :

13h00 - C'est la fin de ce "Grand Jury", avec Benjamin Griveaux. Merci à tous de l'avoir suivi, et à dimanche prochain pour une nouvelle émission. 

12h57 - Benjamin Griveaux sera-t-il candidat à la mairie de Paris en 2020 ? La rumeur court depuis plusieurs mois mais n'est toujours pas confirmée. "Ce sujet-là n'est pas à l'ordre du jour", affirme-t-il. "Les Français ne comprendraient pas que je me consacre à autre chose qu'à mon rôle de porte-parole du gouvernement", a-t-il conclu, sans fermer complètement la porte. 

12h49 - Un an de Macron à l'Élysée : Benjamin Grievaux parle d'une "majorité silencieuse" qui témoigne son soutien au gouvernement lors de déplacements de ministres ou du chef de l'État. "Nous prenons des décisions, nous avançons. Ce n'est pas de l'autoritarisme mais de la détermination", souligne le porte-parole du gouvernement, qui assure qu'un dialogue existe avec les Français. 

12h45 - "La SNCF appartient à tous les Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement. "Vous avez la première phase qui s'est terminée avec le vote de la loi et qui permet d'engager la SNCF sur une grande transformation. La deuxième phase a commencé la semaine dernière avec l'ouverture d'un dialogue entre la ministre des Transports et certains syndicats", a salué Benjamin Griveaux.  

12h40 - Parmi les contestataires de la réforme de l'accès à l'université, "il y a beaucoup de non-étudiants qui essaient de rejouer un troisième tour de l'élection présidentielle", fustige Benjamin Griveaux, évoquant sans les nommer les députés de la France insoumise. 

12h38 - Le porte-parole du gouvernement a pointé du doigt un "dysfonctionnement ponctuel inadmissible" de la part du Samu, dans la mort de la jeune Naomi Musenga. "Ce drame terrible nous demande d'accélérer sur le sujet" de la mise en place d'un numéro de téléphone unique pour les urgences, a estimé Benjamin Griveaux. 

12h25 - Benjamin Griveaux l'assure : "Le gouvernement à la fois dans le cadre législatif mais aussi grâce au moyens engagés, répond à l'exigence du moment", concernant la sécurité des Français. Il rappelle par exemple la mise en place de la police de sécurité du quotidien

12h22 - "Il n'est pas souhaitable de remettre en cause le droit du sol", a déclaré le porte-parole du gouvernement, qui s'oppose ainsi à Laurent Wauquiez. "Cela fait partie de l'histoire de notre pays", a-t-il justifié. 

12h18 - Benjamin Griveaux estime qu'en France, "certains quartiers sont tenus par des salafistes, des imams radicalisés", et que cela peut s'expliquer par l'absence de l'État et du service public. "Il y a une responsabilité de l'État" depuis 20 ans, ajoute-t-il. 

12h15 - Que compte faire le gouvernement pour lutter contre le terrorisme, concrètement ? Benjamin Griveaux rappelle que "trois lieux de culte ont été fermés grâce à l'adoption de la loi en novembre 2017, et ce travail-là va se poursuivre et va s'engager sur le financement de l'islam de France". "L'État fait sa part du travail", a-t-il martelé. 

12h11 - Interrogé sur l'absence d'Emmanuel Macron durant cette soirée dramatique, le porte-parole du gouvernement a assuré que "le président de la République (actuellement au Fort de Brégançon, ndlr) a suivi les opérations minute par minute hier soir. L'État est pleinement mobilisé". 

12h08 - 1.900 personnes seront embauchées en plus au renseignement durant le quinquennat, rappelle Benjamin Griveaux, pour renforcer la lutte contre le terrorisme. 

12h05 - "Il n'y a pas de moyens d'empêcher ce type d'événements" a assuré le porte-parole du gouvernement. "Le risque zéro n'existe pas", a-t-il ajouté. 

12h03 - Interrogé sur l'attentat commis hier dans la capitale, Benjamin Griveaux affirme que c'est "à nouveau Paris en son coeur et la jeunesse de France qui ont été frappés. C'est un quartier où il y a des restaurants, des bars, de la jeunesse. C'est à nouveau notre mode de vie qui a été lâchement attaqué". "L'assaillant était bien fiché S depuis 2016", a-t-il par ailleurs confirmé. 
11h50 - Posez toutes vos questions au porte-parole du gouvernement dans les commentaires, il y répondra en direct à partir de midi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Benjamin Griveaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793333660
Attentat à Paris : "L'assaillant était fiché S depuis 2016", confirme Benjamin Griveaux
Attentat à Paris : "L'assaillant était fiché S depuis 2016", confirme Benjamin Griveaux
LE GRAND JURY - Le porte-parole du gouvernement a répondu aux questions de Benjamin Sportouch (RTL), Alexis Brézet ("Le Figaro") et Adrien Gindre (LCI), dimanche 13 mai.
https://www.rtl.fr/actu/politique/benjamin-griveaux-est-l-invite-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-7793333660
2018-05-10 16:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jkd61beH3g1_6EfGemOKwg/330v220-2/online/image/2018/0513/7793369504_benjamin-griveaux-invite-du-grand-jury-dimanche-13-mai-2018.JPG