1 min de lecture François Bayrou

Bayrou réaffirme son opposition à Hollande

François Bayrou a longuement fustigé, dimanche, la politique menée par le président de la République.

François Bayrou, dimanche, lors des universités de rentrée du Modem
François Bayrou, dimanche, lors des universités de rentrée du Modem Crédit : FRED TANNEAU / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Un an et demi après avoir appelé à voter pour François Hollande, François Bayrou est clairement entré dans l'opposition. Le président du Modem l'avait déjà affirmé. Il l'a montré ce dimanche, à Guinel, en marge de l'université de rentrée de son parti. "Les promesses ont été oubliées et le président de la République n'est pas au rendez-vous des promesses qu'il avait faites", a lancé l'ancien candidat à l'élection présidentielle.

Le soutien populaire vient quand les gouvernants sont courageux

François Bayrou
Partager la citation

Et François Bayrou de fustiger certaines réformes engagées par le gouvernement actuel comme les rythmes scolaires ou "l'overdose fiscale". Idem pour la réforme des retraites, une pose de "rustines" selon lui. "Le courage et le soutien populaire peuvent aller ensemble. Le soutien populaire vient quand les gouvernants sont courageux", a-t-il affirmé.

Pour François Bayrou, le président de la République "ne doit pas être l'homme d'un parti, mais l'homme d'un pays". "Nous voudrions qu'au sommet de l'Etat il y ait la franchise nécessaire au contrat civique dont on a besoin dans un pays", a ajouté le centriste, réclamant que soit mis "un peu d'ordre" dans le gouvernement.

Un "plan Marshall" en faveur du chômage de longue durée

Au niveau des propositions, François Bayrou a plaidé pour "un plan Marshall" en faveur du chômage de longue durée. Pour le président du Modem, la hausse de la TVA  actée pour le 1er janvier 2014, devrait servir à ce plan au lieu de financer, comme prévu, le crédit d'impôt emploi compétitivité.

À lire aussi
François Bayrou, le 8 octobre 2018 à Pau François Bayrou
Pour François Bayrou, les annonces d'Emmanuel Macron constituent "une révolution"

Le centriste a également évoqué la loi de moralisation politique, appelant de ses vœux que "les parlementaires qui votent l'impôt soient soumis aux mêmes règles que les autres contribuables français". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Bayrou François Hollande MoDem
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants