1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Barrage de Sivens : le FN veut un référendum local
1 min de lecture

Barrage de Sivens : le FN veut un référendum local

Le numéro 2 du parti d'extrême droite a plaidé pour "un référendum local ou départemental" sur le barrage de Sirvens.

Louis Aliot, le 25 mai, à Perpignan. (archives)
Louis Aliot, le 25 mai, à Perpignan. (archives)
Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le vice-président du Front national, Louis Aliot, a plaidé mercredi 5 novembre pour "un référendum local ou départemental" sur le barrage de Sirvens (Tarn) et accusé Cécile Duflot et certains écologistes de "mansuétude" vis-à-vis d'un "fascisme vert et de gauche".

"Le Conseil général (du Tarn), de gauche, a soutenu, porté ce projet, et il semble qu'il y a les anti-barrage" mais aussi "les pro-barrages", donc "on va arriver à une situation qui ne va pas être facile et qui, à mon avis, pourrait être résolue par un référendum, tout simplement", a-t-il déclaré lors de l'émission "Questions d'info" LCP-France Info-Le Monde-AFP.

Il faut "un référendum local ou départemental, puisqu'il s'agit du Tarn, qui permettrait de redonner un sens à la démocratie locale, et redonner une décision qui vienne directement du peuple, parce que c'est vrai qu'aujourd'hui, on a du mal à se reconnaître dans tout ce qu'il se passe", a ajouté Aliot.

Il a par ailleurs déploré un deux poids deux mesures, qu'il s'agisse de l'extrême droite ou de l'extrême gauche. "Il y a une violence d'extrême gauche, et j'ai l'impression qu'elle n'est pas traitée de la même manière (...) Imaginez que ce soit des casseurs d'extrême droite sur le terrain, M. Valls serait encore en train de tenir des conférences de presse dans le Tarn pour nous expliquer les dangers du retour du fascisme".

À écouter aussi

Selon le député européen, il y a "un fascisme vert et de gauche" qui "celui-là semble bénéficier d'une certaine mansuétude". L'ancienne ministre écologiste "Cécile Duflot et d'autres ont tendance à beaucoup pardonner à des groupes qui pourtant sont impardonnables", a-t-il accusé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/