1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Autoroute A831 : Ségolène Royal tempère la colère des élus
2 min de lecture

Autoroute A831 : Ségolène Royal tempère la colère des élus

La ministre de l'Écologie, fermement opposée au projet d'autoroute A831, a suscité la colère des élus, qu'elle tente de calmer en se disant désormais ouverte à la discussion.

Ségolène Royal
Ségolène Royal
Crédit : MARCO BERTORELLO / AFP
Charlotte Haas & AFP

Passer en force puis tempérer, c'est la voie empruntée par Ségolène Royal ces jours-ci concernant sa décision de bloquer un projet d'autoroute dans l'Ouest. 

Des prises de positions fermes

"Je ne transmettrai pas le dossier de consultation technique aux entreprises", a-t-elle déclaré à l'AFP samedi 26 juillet, confirmant des propos tenus au quotidien Sud Ouest. 

En décidant de ne pas lancer la procédure d'appel d'offres, la ministre de l'Ecologie a affiché son opposition au projet d'autoroute d'une soixantaine de kilomètres reliant Fontenay-le-Comte en Vendée à Rochefort, en Charente-Maritime.

Mardi, alors qu'elle était interrogée par Europe 1, Ségolène Royal est revenu sur les raisons de son veto, jugeant qu'il s'agissait de "prendre des décisions de bon sens" : "Ce n'est pas réaliste de mettre 900 millions d'euros dans 60 km (...) On ne va pas refaire Notre-Dame des Landes dans le Marais poitevin ! Notre-Dame des Landes aussi, ça a été décidé sur des études qui dataient d'il y a plus de 10 ans, et là, on recommence ?"

Colère des élus et marche arrière

À lire aussi

Mais Ségolène Royal a dû se raviser face à la colère des élus de droite et de gauche de Vendée, Charente-Maritime et Pays-de-la-Loire qui n'acceptent pas ce veto.

La ministre estime que les attaques dont elle a été victime sont "une façon dépassée de faire de la politique. On peut avoir des avis différents, discuter, se respecter, mais les attaques à la fois misogynes et brutales, vraiment, ne font pas avancer les dossiers". 

Manuel Valls soutient Ségolène Royal

Ségolène Royal a appelé à la poursuite du dialogue : "Continuons à discuter. Ce n'est pas la peine qu'une poignée d'élus menace, vocifère, insulte. A quoi ça sert ?"

La ministre a également assuré que Manuel Valls et elle étaient sur la même longueur d'onde. "Il dit exactement ça : discutons sereinement en mettant les choses à plat". Les élus attendent désormais une réponse de Matignon au courrier qu'ils ont adressé au Premier ministre. 

Ce projet d'autoroute reliant Fontenay-le-Compte en Vendée à Rochefort en Charente-Maritime avait reçu en 2011 le feu vert de l'ancien premier ministre, François Fillon. Celle-ci doit traverser le Marais poitevin qui a retrouvé en 2014 le label de Parc naturel régional perdu en 1996. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.