1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Aulnay-sous-Bois : le policier qui a porté le coup de matraque se défend
1 min de lecture

Aulnay-sous-Bois : le policier qui a porté le coup de matraque se défend

Info RTL INFO RTL - L'agent de police mis en examen pour viol affirme, pour sa défense, avoir dû maîtriser un jeune homme particulièrement violent.

Des policiers à Aulnay-sous-Bois, le 6 février 2017
Des policiers à Aulnay-sous-Bois, le 6 février 2017
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Aulnay-sous-Bois : parole contre parole
01:06
Olivier Boy & La rédaction numérique de RTL

Le policier mis en examen pour viol se défend. RTL a pu consulter en exclusivité la défense du fonctionnaire accusé d'avoir enfoncé sa matraque dans l'anus de Théo, 22 ans, gravement blessé au cours de son interpellation survenue jeudi 2 février.

L'agent de police mis en cause dénonce le comportement violent de la victime, en parlant d'un contrôle d'identité qui a tout de suite dégénéré. Selon le policier, c'est le jeune Théo qui le frappe en premier d'un coup de poing au visage. La bagarre s'engage ensuite. Il reconnaît avoir sorti la matraque pour frapper Théo par derrière à plusieurs reprises sans comprendre, dit-il, comment ces coups ont pu entraîner les blessures au rectum.

Au sein de la police, on demande à ce que la présomption d'innocence soit respectée. "Deux collègues n'ont pas suffi à interpeller l'individu. Franchement, lorsqu'on n'a rien à se reprocher, pourquoi s'opposer à l'intervention des policiers ? Aujourd'hui, qualifier de 'viol' est inacceptable. Nous avons l'impression que la juge l'a fait en vertu de ce lynchage médiatique et politique", s'insurge Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du syndicat Alliance police nationale.

La juge a estimé que cette blessure au rectum ne pouvait pas être due au hasard. Il s'agit là d'une pénétration avérée sur dix centimètres. "Il m'a regardé, je l'ai vu prendre sa matraque et il me l'a volontairement enfoncée dans les fesses. (...) J'ai cru que j'allais mourir", a d'ailleurs raconté Théo, dans un document sonore transmis par l'un des avocats. Aujourd'hui, les médecins craignent que le jeune homme ne garde des séquelles irréversibles.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/