2 min de lecture Impôts

Augmentation de la CSG : Bruno Le Maire demande un "effort" aux retraités

Près de 9 millions de retraités, soient ceux qui paient la CSG à taux plein, seront concernés par la hausse de cet impôt.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Amélie James
Amélie James

La hausse de la CSG figure parmi les mesures que le gouvernement d'Édouard Philippe prévoit de mettre en œuvre dès 2018. Cette décision devrait permettre de compenser la suppression des cotisations salariales. Un coup dur pour les retraités qui devraient payer les frais d'une telle réforme.

Dans une interview accordée à Sud Ouest, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a reconnu "demander un effort" aux retraités. "Je leur dis qu'ils le font pour les plus jeunes générations et pour récompenser le travail. Ce n'est pas un effort pour alimenter les caisses de l'État", a justifié le patron de Bercy.

La hausse de 1,7 point de la CSG a été décidée par le gouvernement afin de compenser la suppression des cotisations salariales sur l'assurance maladie et l'assurance chômage. Le transfert des cotisations salariales vers la CSG devrait ainsi permettre de redonner du pouvoir d'achat aux actifs qui seraient soumis à une pression fiscale "excessive". 

À lire aussi
Les ménages disposeront de 850 euros en plus, selon l'OFCE économie
La hausse du pouvoir d'achat due aux "mesures fiscales initialement prévues", dit François Lenglet

9 millions de retraités impactés

"La suppression des cotisations salariales sur l'assurance maladie et l'assurance chômage, financée par un transfert sur la CSG, redonnera dès 2018 du pouvoir d'achat à plus de 20 millions d'actifs. Cela représente 250 euros par an au niveau du SMIC", avait explique Édouard Philippe, lors de sa déclaration de politique générale à l'Assemblée.

Près de 9 millions de retraités, soient ceux qui paient la CSG à taux plein, seront donc concernés par cette réforme. Le ministre a assuré que les personnes les plus modestes ne seront pas impactées par cette réforme. "Un retraité seul qui perçoit moins de 1.200 euros par mois ne sera pas concerné. Ni les couples qui perçoivent moins de 1.800 euros mensuels", a affirmé Bruno Le Maire.

Critiques du FN

De son côté, le Front national a vivement critiqué la décision du gouvernement, dans un communiqué publié ce lundi 21 août. "Le gouvernement tombe dans l’indécence la plus insupportable quand il ose demander, par la voix de Bruno Le Maire, aux retraités de consentir 'un effort' pour les jeunes en supportant une hausse de la CSG", note le parti politique.

Créée en 1991, la CSG (contribution sociale généralisée) est actuellement l'une des principales sources de financement de la protection sociale. Elle permet notamment le financement de l'Assurance maladie, les prestations sociales ou encore le Fonds de Solidarité Vieillesse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts CSG Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789784151
Augmentation de la CSG : Bruno Le Maire demande un "effort" aux retraités
Augmentation de la CSG : Bruno Le Maire demande un "effort" aux retraités
Près de 9 millions de retraités, soient ceux qui paient la CSG à taux plein, seront concernés par la hausse de cet impôt.
https://www.rtl.fr/actu/politique/augmentation-de-la-csg-bruno-le-maire-demande-un-effort-aux-retraites-7789784151
2017-08-22 00:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9naiSwIER9vWZBXDVe3Ipw/330v220-2/online/image/2016/1120/7785881723_evreux-bruno-le-maire-bien-paye-les-deux-euros-de-cotisation-pour-voter-a-la-primaire.jpg