2 min de lecture Attentats en France

Attentats en France : "J'ai un fusil d'assault avec 275 cartouches", a écrit Coulibaly

REPLAY - L'assaillant de l'Hyper Cacher a laissé derrière lui un ordinateur avec dessus des échanges que RTL a pu consulter et d'où se dégage l'hypothèse d'un commanditaire depuis l'étranger.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Attentats en France : "J'ai un fussil d'assault avec 275 cartouches", a écrit Amedy Coulibaly Crédit Image : Capture d'écran | Crédit Média : Nicolas Burnens | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL (illustration)
Nicolas Burnens et Cécile De Sèze

Les attaques de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher auraient été planifiées de l'étranger. Les 
enquêteurs sont parvenus à cette conclusion après avoir retrouvé les mails d'Amedy Coulibaly. Un commanditaire pour le moment inconnu. RTL a pu avoir accès à ces courriers électroniques. La police, elle, commence à reconstituer le puzzle de ces événements.

Elle a fait appel à un expert en cybercriminalité pour lire ces morceaux de messages en grande partie cryptés par Coulibaly. Son correspondant écrit en français, dans un langage peu élaboré, depuis une adresse basée à l'étranger. Les indications sont précises : "Fais ce que t'as à faire aujourd'hui".  Il poursuit : Tu planques". Des messages envoyés deux heures après la tuerie de Charlie Hebdo. Amedy Coulibaly lui répond en donnant des indications sur son arsenal : "J'ai un fussil d'assault avec 275 cartouches". 

Une même source qui a pu coordonner les attentats depuis l'étranger

Le lendemain, un dernier message : "Si possible, trouver et travailler avec Zigotos". "Zigotos" pourrait faire référence aux frères Kouachi, alors en cavale. Ils ont d'ailleurs toujours affirmé agir en concertation avec Coulibaly. Mais là, c'est la première fois qu'apparaît dans cette enquête l'idée qu'une même source à l'étranger aurait pu coordonner les attentats de janvier. Les enquêteurs sont également convaincus qu'Amedy Coulibaly est responsable de deux autres attaques restées jusqu'ici plutôt mystérieuses.

D'abord, l'agression d'un joggeur, le premier jour des attentats. Il a été victime de tirs à Fontenay-aux-Roses, à proximité du domicile de Coulibaly. Les enquêteurs s'appuient sur un témoignage-clef. Le gérant d'une pizzeria de Gentilly, située à 25 minutes du lieu de l'agression, a vu arriver ce soir-là Amedy Coulibaly, vêtu d'un gilet de combat, un gros sac à la main. Coulibaly serait également responsable de l'explosion d'une voiture, le lendemain, dans une rue de Villejuif. Des traces d'explosifs ont été retrouvées. La composition chimique est quasiment la même que les bâtons de dynamites saisis dans le magasin Hyper Cacher. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Terrorisme Charlie Hebdo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants