1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attentats à Paris : nous devons "expulser tous ces imams radicalisés", demande Manuel Valls sur TF1
1 min de lecture

Attentats à Paris : nous devons "expulser tous ces imams radicalisés", demande Manuel Valls sur TF1

Expulsions et déchéance de nationalité ont été avancés comme des outils majeurs de lutte contre le terrorisme islamiste.

Capture Valls TF1
Capture Valls TF1
Manuel Valls : Nous devons "expulser tous ces imams radicalisés"
00:38
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Le premier ministre Manuel Valls a affirmé samedi lors d'une interview chez nos confrères de TF1 qu'il fallait "expulser tous ces imams radicalisés" et "déchoir de la nationalité ceux qui bafouent ce qu'est l'âme française", au lendemain des attentats extrêmement meurtriers de Paris. Il faut faire "vivre nos valeurs. Nous devons anéantir les ennemis de la République, expulser tous ces imams radicalisés, comme nous le faisons, déchoir de la nationalité ceux qui bafouent ce qu'est l'âme française et nous le faisons également", a déclaré Manuel Valls sur le plateau du 20 heures de TF1.

"Il n'y aura pas un moment de répit pour ceux qui s'attaquent aux valeurs de la République. Donc cette action, nous allons la poursuivre encore une fois avec les moyens de l'État, de l'état de droit", a-t-il ajouté, jugeant que "c'est l'unité et le rassemblement (des Français) qui est notre bouclier face à cette guerre qui nous a été déclarée". Interrogé sur la proposition de Laurent Wauquiez, secrétaire général des Républicains, de placer dans des "centres d'internement antiterroristes"  les personnes fichées pour terrorisme, le Premier ministre n'a pas répondu directement mais s'est dit "ouvert à toutes les propositions".

"Je suis prêt à examiner toutes les solutions qui sont réalistes, conformes au droit, à nos valeurs et surtout qui soient efficaces", a-t-il dit. Notant qu'"il y a plus de 10.000 personnes qui sont sous cette fiche S" pour radicalisation, Manuel Valls a indiqué que la loi sur le renseignement récemment votée permettrait de suivre les éléments "les plus problématiques".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/