1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attentats à Paris : "La France a trop attendu et s'est rendue vulnérable", estime Florian Philippot
2 min de lecture

Attentats à Paris : "La France a trop attendu et s'est rendue vulnérable", estime Florian Philippot

REPLAY / INVITÉ RTL - Le vice-président du Front national sera à l'Elysée cet après midi avec Marine Le Pen et d'autres décideurs politiques. Il souhaite rappeler au Président les intentions du FN en matière de lutte contre le terrorisme.

Florian Philippot le 1er mai 2015 à Paris.
Florian Philippot le 1er mai 2015 à Paris.
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
"La France a trop attendu et s'est rendue vulnérable" estime Foliran Philippot
06:41
Guillaume Arlen
Guillaume Arlen

Florian Phillipot revient sur le drame qui a endeuillé la France vendredi 13 novembre et rappelle les intentions du Front national. D'une part, la fermeture des mosquées financées de l'étranger qui alimentent le salafisme sur le territoire français. "La France a trop attendu et s'est rendue vulnérable", explique-t-il.

Puis il rappelle la volonté de son parti à propos des personnes fichés pour radicalisme pour éviter ces attentats commis en France. "Il faut expulser les étrangers fichés pour radicalité et déchoir les binationaux djihadistes, car eux ne sont pas dignes d'être Français quand ils commettent ces horreurs absolues", formule-t-il.

Pour le reste, détaille le vice-président du parti de Marine Le Pen, "il faut arrêter d’effondrer les moyens du renseignement, de la gendarmerie, de la police, des douanes, de notre armée. Il faut réarmer la France au sens propre du terme", assure-t-il.

Un contrôle permament aux frontières

Reçu à l'Elysée ce dimanche avec Marine Le Pen et plusieurs responsables politiques, Florian Philippot souhaite dire au président de la République que la France ne peut plus se permettre de vivre ces drames. Les mesures prises en urgence comme le contrôle aux frontières doivent être permanentes et définitives, quoi qu'en disent les accords de Schengen.

À lire aussi

Florian Philippot juge également irresponsable d'accueillir les flux de migrants qui viennent sur le territoire français, "dont tous ne sont pas heureusement des terroristes mais parmi lesquels il peut y avoir des terroristes", dit-il. Enfin, il entend faire pression sur les pays voisins d'où viennent ces migrants. "Il y a des pétro-monarchies dans le Golfe qui n'accueillent aucun migrant. C'est parfaitement anormal", détaille le candidat aux élections régionales dans le Grand Est. Car si la campagne est suspendue, les élections régionales sont maintenues à la même date "sinon ça aurait été capituler", prévient Florian Philippot. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/