2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : ce que l'état d'urgence change au quotidien des Français

ÉCLAIRAGE - L'état d'urgence décrété après les attentats pourrait être prolongé à trois mois. Une mesure qui va avoir des conséquences sur le quotidien des Français.

Attantats à Paris : François Hollande a décrété 3 jours de deuil national
Attantats à Paris : François Hollande a décrété 3 jours de deuil national Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le Sénat a adopté à quasiment l'unanimité la prolongation et le renforcement de l'état d'urgencevendredi 20 novembre. 336 sénateurs se sont prononcés en faveur de la prolongation du régime d'exception tandis que seuls onze communistes et une écologiste se sont abstenus. François Hollande avait indiqué dimanche 15 novembre aux responsables parlementaires qu'il souhaitait que l'état d'urgence, décrété après les attentats, soit prolongé à trois mois mais il avait besoin de l'approbation de l'Assemblée nationale et du Sénat.

Quel est l'impact de l'état d'urgence sur nos libertés ? L'état d'urgence permet aux autorités "d'interdire la circulation des personnes" et d'instituer "des zones de protection ou de sécurité" où le séjour des personnes est réglementé, selon la loi de 1955, qui a instauré cette procédure exceptionnelle au début de la guerre d'Algérie. Plus spécifiquement en Île-de-France, un second décret permet notamment d'assigner à résidence toute personne "dont l'activité s'avère dangereuse pour la sécurité et l'ordre public", d'ordonner la fermeture provisoire de salles de spectacle ou encore la confiscation de certaines catégories d'armes. Le décret permet aussi "la possibilité de procéder à des perquisitions administratives" en Île-de-France.

Perquisitions administratives et contrôle aux frontières

Ces perquisitions administratives portent notamment sur des dossiers "pas encore judiciarisés", à mi-chemin entre délinquance de droit commun et radicalisme. Les perquisitions peuvent avoir lieu de jour comme de nuit. L'état d'urgence permet aussi le contrôle aux frontières. Des inspections et des fouilles sont menées dès qu'un véhicule apparaît suspect. Toute manifestation publique est également interdite, c'est le cas à Paris jusqu'à jeudi prochain.

168 perquisitions administratives menées, 104 assignations à résidence

"Les contrôles à nos frontières ont été rétablis. C'est ce contrôle qui doit bien sûr être le plus efficace possible. Il y a ces contrôles, il y a les perquisitions administratives que nous sommes en train de mener, qui ont été menées cette nuit.", a déclaré Manuel Valls lundi sur RTL. Pour l'instant 168 perquisitions administratives, dans le cadre de l'état d'urgence, perquisitions qui ont conduit à 23 interpellations et à la saisie de 31 armes, a annoncé Bernard Cazeneuve. 

À lire aussi
Rassemblement au Carillon le 15 novembre, l'un des lieux attaqués le 13 novembre commémoration
Les infos de 12h30 - 13 novembre : Paris en deuil, 4 ans après les attentats

Toujours dans le cadre de l'état d'urgence en vigueur depuis vendredi soir, le ministre a déjà prononcé au cours des dernières 48 heures "104 assignations à résidence" à l'encontre "d'individus qui font l'objet d'une attention particulière de nos services", a ajouté le ministre de l'Intérieur lors d'une conférence de presse.

En 2005, l'état d'urgence peu appliqué

Plusieurs fois mis en œuvre durant la guerre d'Algérie, l'état d'urgence n'a été décrété que deux fois depuis : en 1985, en Nouvelle-Calédonie, lors des affrontements qui avaient alors touché l'archipel, et en 2005, face aux émeutes dans les banlieues, à l'initiative du gouvernement de Dominique de Villepin.  En 2005, les mesures que permet l'état d'urgence ont été peu appliquées. Sept préfets ont pris des arrêtés de couvre-feu. la vente au détail de récipients transportables de carburant et de matières inflammables a, elle, été interdite dans 23 départements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris François Hollande Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants