1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attentats à Bruxelles : "Il faut rétablir les frontières", réclame Brice Hortefeux
1 min de lecture

Attentats à Bruxelles : "Il faut rétablir les frontières", réclame Brice Hortefeux

REPLAY / INVITÉ RTL - Brice Hortefeux, député européen et ancien ministre de l'Intérieur, estime que la France et l'Union européenne doivent "mettre fin au chaos migratoire".

Brice Hortefeux, invité de RTL, le 23 mars 2016
Brice Hortefeux, invité de RTL, le 23 mars 2016
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Attentats à Bruxelles : "Il faut rétablir les frontières", réclame Brice Hortefeux
00:08:53
Attentats à Bruxelles : "Il faut rétablir les frontières", réclame Brice Hortefeux
00:09:20
Julien Absalon
Julien Absalon

Après les attaques terroristes qui ont frappé Bruxelles mardi 22 mars, Brice Hortefeux réclame plus de fermeté. L'ancien ministre de l'Intérieur considère que le renforcement des contrôles aux frontières, décidé par la France et de nombreux pays européens, n'est pas suffisant pour faire face à la menace terroriste. "Il faut mettre fin au chaos migratoire et il faut temporairement rétablir les frontières", estime le député européen au micro de RTL.

Considérant qu'il "ne faut pas être dans le déni" face à la "réalité des franchissement illégaux" qui ont été au nombre de "1,8 million" en 2015, Brice Hortefeux affirme qu'une telle mesure permettra de régler "deux écueils" liés au libre déplacement des personnes permis au sein de l'espace Schengen. "Première raison : il est beaucoup trop facile pour un étranger de pénétrer dans l'Union européenne avec ou sans raison crédible. Deuxième raison : c'est ensuite très commode pour un étranger de voyager librement sans contrôle d'un pays à l'autre. Il faut naturellement des frontières européennes qui soient consolidées", estime-t-il.

Le bras droit de Nicolas Sarkozy partage en revanche l'avis de Manuel Vallsqui martèle que la France est en guerre depuis plusieurs mois. "Certains ont des pudeurs à utiliser le mot 'guerre' sous prétexte que Daesh n'est pas un état. Oui, c'est une guerre. C'est durable et ce sera difficile à surmonter. La réalité, que l'on doit bien avoir en mémoire, c'est que l'Europe est en guerre et que la guerre est en Europe".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire