1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attaque de Tunis : "Nous souhaitons vaincre le terrorisme et nous y parviendrons", déclare Bernard Cazeneuve
2 min de lecture

Attaque de Tunis : "Nous souhaitons vaincre le terrorisme et nous y parviendrons", déclare Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve s'est rendu à Tunis pour "témoigner de la solidarité de la France à l'égard de la Tunisie" après l'attaque du musée du Bardo mercredi 18 mars.

Bernard Cazeneuve, à Tunis le 20 mars, au côté du président tunisien
Bernard Cazeneuve, à Tunis le 20 mars, au côté du président tunisien
Crédit : FETHI BELAID / AFP
Attaque de Tunis : "Nous souhaitons vaincre le terrorisme et nous y parviendrons", déclare Bernard Cazeneuve
05:45
Stéphane Carpentier & Claire Gaveau

Après l'attaque terroriste qui a frappé Tunis causant la mort de 21 personnes dont 19 touristes, Bernard Cazeneuve, s'est rendu sur place pour "témoigner de la solidarité de la France à l'égard de la Tunisie durement frappé par les attentats". "Le président de la République a souhaité que nous puissions exprimer ici notre compassion et dire nos condoléances et notre immense tristesse et ce d'autant plus que nous avons nous mêmes été frappés par des attentats terroristes au mois de janvier. Nous savons quel est le choc et le chagrin qui en résulte", a exprimé le ministre de l'Intérieur. 

Nous voulons rester debout derrières les valeurs démocratiques que nous représentons

Bernard Cazeneuve

Lors de ce déplacement, le pensionnaire de la place Beauvau a notamment rencontré le président tunisien. Un échange autour de la guerre contre le terrorisme et plus précisément concernant la coopération franco-tunisienne. "La France, la Tunisie et l'Union européenne sont ensembles parce que nous voulons rester debout derrières les valeurs démocratiques que nous représentons. Nous souhaitons que la vie reprenne ses droits, nous souhaitons vaincre le terrorisme et nous y parviendrons car nous sommes déterminés", a lancé Bernard Cazeneuve qui s'était déjà rendu au Danemark après l'attaque de Copenhague. 

Ce n'est pas une guerre de civilisation, c'est une guerre de la civilisation humaine contre la barbarie

Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur est revenu sur l'ampleur de ces actes et loue une "solidarité internationale des humanistes" avec de nombreux messages de soutien. "Je voyais des gerbes de fleurs sur lesquelles était écrit 'Je suis Bardo'. Il y a une solidarité internationale des humanistes, des démocrates qui est en train de s'organiser presque naturellement pour dire que nous ne voulons pas de la barbarie. Nous vaincrons cette violence", a-t-il déclaré approuvant par la même occasion le message de Manuel Valls, "Je suis Tunisien". Pour lui, "ce n'est pas une guerre de civilisation, c'est une guerre de la civilisation humaine contre la barbarie", a-t-il lancé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/