1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Assemblée nationale : les députés pourraient faire appel à Airbnb pour se loger
1 min de lecture

Assemblée nationale : les députés pourraient faire appel à Airbnb pour se loger

ÉCLAIRAGE - Les questeurs de l'Assemblée, ceux qui tiennent les cordons de la bourse, espèrent réduire le budget annuel du Palais Bourbon de 10 à 15 millions d'euros avec un certain nombre de mesures.

Le budget annuel du Palais Bourbon devrait être réduit de 10 à 15 millions d'euros par an.
Le budget annuel du Palais Bourbon devrait être réduit de 10 à 15 millions d'euros par an.
Crédit : Joël SAGET / AFP
Retraites, logements, avantages... Les pistes d'économie à l'Assemblée
00:01:11
Florian Bachelier : "On va ouvrir la possibilité de louer des meublés via Airbnb"
00:00:50
Marie-Bénédicte Allaire & Ludovic Galtier

L'Assemblée nationale se prépare à un serrage de ceinture. Le Bureau doit entériner le premier volet d'économies présenté au mois d'août. Il s'agit notamment d'aligner la retraite des députés sur celle des autres salariés. L'objectif est de réduire de 10 à 15 millions d'euros le budget annuel de l'Assemblée. Dès cette année, la suppression des billets de train gratuits pour les anciens députés va permettre d'économiser 800.000 euros, et l'arbre de Noël de l'Assemblée sera moins fastueux que prévu.

Les trois questeurs de l'Assemblée, ceux qui gèrent les finances de l'institution, ont d'autres idées d'économie. Ils appellent à mettre fin aux réductions de transport pour les familles des députés d'outre-mer, à limiter les avantages des anciens présidents de l'Assemblée. Ces derniers disposent aujourd'hui d'un collaborateur, d'un bureau, d'une voiture avec chauffeur pendant dix ans.

Les questeurs veulent aller plus loin. Florian Bachelier envisage de loger les députés non plus à l'Assemblée ou à l'hôtel, mais dans des Aibnb ou des colocations. "Aujourd'hui, les députés, qui sont beaucoup plus présents à Paris - qui enchaînent des journées de 15-16 heures - n'ont pas forcément envie d'aller dormir dans leur bureau. On va ouvrir la possibilité de louer des meublés, des colocations via Airbnb ou autres. La bonne nouvelle, c'est que, non seulement, cela améliore les conditions de vie des parlementaires et que cela coûtera beaucoup moins cher aux contribuables français."


Il est aussi proposé d'abandonner le rachat d'un hôtel particulier proche de l'Assemblée. Il doit être rénové pour y faire des bureaux. Les questeurs anticipent la réduction d'un tiers du nombre de parlementaires. L'économie attendue est de 100 millions d'euros au total. Pour le moment, le président de l'Assemblée François de Rugy n'est pas totalement convaincu.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/