1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Arnaud Montebourg "ne veut pas qu'on l'oublie", selon ses proches
1 min de lecture

Arnaud Montebourg "ne veut pas qu'on l'oublie", selon ses proches

REPLAY / ÉCLAIRAGE - L'ancien ministre va arpenter le mont Beuvray, ce lundi 25 mai. L'occasion d'être vu mais pas d'être entendu. Il ne compte pas prendre la parole publiquement.

Arnaud Montebourg, à Saint-Léger-sous-Beuvray, avant d'entamer l'ascension du Mont Beuvray, le 13 juin 2011
Arnaud Montebourg, à Saint-Léger-sous-Beuvray, avant d'entamer l'ascension du Mont Beuvray, le 13 juin 2011
Crédit : AFP PHOTO / JEFF PACHOUD
Arnaud Montebourg "entretient la flamme pour ne pas qu'on l'oublie", selon ses proches
01:29
Vincent Derosier & La rédaction numérique de RTL

Comme chaque année, Arnaud Montebourg va gravir le mont Beuvray, dans le Morvan, ce lundi 25 mai. Une marche sous forme de carte postale pour le numéro 2 d'Habitat, toujours très critique envers l'action du gouvernement. "Il entretient la flamme, il ne veut pas qu'on l'oublie", explique l'un de ses proches.

Le chantre du made in France a toutefois prévenu : il ne prendra pas la parole et n'exprimera pas non plus son soutien à Christian Paul, candidat à l'élection du premier secrétaire du Parti socialiste, et la motion B, arrivée deuxième lors du vote des motions, jeudi 21 mai. L'ancien ministre a pourtant suivi avec attention ce scrutin, déçu du résultat des frondeurs. "On sentait bien qu'il partageait nos idées mais il n'est pas autour de la table du bureau national en train de représenter la motion B", explique Philippe Baumel.

La victoire de la motion A de Jean-Christophe Cambadélis soutenue par le gouvernement contrarie en tout cas son plan de come-back pour 2017. "Ce n'est pas demain que l'on aura une primaire", regrette un autre de ses proches. Du côté des soutiens d'Arnaud Montebourg on tente de se rassurer : la faible participation et l'hémorragie chez les militants lui donneraient raison. Mais miser sur une primaire qui le verrait affronter François Hollande pour l'investiture socialiste alors que la motion A vient d'obtenir 60% des suffrages semble surtout relever de la mission impossible.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/