2 min de lecture Militaires

Armée : le chef d'état-major réclame plus de budget pour l'effort de guerre

Face à la menace terroriste, le général Pierre de Villiers souhaite un "effort de guerre" accru.

Pierre de Villiers, le nouveau patron de l'armée française (illustration)
Pierre de Villiers, le nouveau patron de l'armée française (illustration) Crédit : AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

Dans un contexte de menace terroriste plus que jamais élevée après l'attentat de Berlin, conjugué à une situation militaire plus que jamais tendue dans la zone irako-syrienne, l'armée réclame plus de moyens. Dans une tribune publiée mercredi 21 décembre dans Les Échos, le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, demande un renforcement du budget attribué à la Défense. Pour atteindre les objectifs, il faut selon lui une "hausse progressive" pour passer de 1,77% du PIB à 2% avant la fin du prochain quinquennat.

"On ne gagne pas une guerre sans effort de guerre", alerte-t-il, alors que l'armée française est partie prenante de la coalition internationale contre Daesh. "Il faut comprendre que le moindre décalage de cohérence entre les menaces, les missions et les moyens s'apparente au grain de sable qui grippe le système et conduit à la défaite", prévient le général, en poste depuis février 2014. Il s'agit, d'après lui, de "rester capable d'assurer, dans la durée, la protection de la France et des Français face au spectre complet des menaces".

Saluant la fin de la "tendance baissière des trente-cinq dernières années", rendant hommage au "volontarisme" du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, le général estime que l'effort demandé "ne pourra être ni allégé ni reporté, en dépit de la complexité de l'équation budgétaire étatique prévisionnelle".

Pour l'heure, le projet de budget de la Défense pour 2017 s'élève à 32,7 milliards d'euros, à 1,77% du produit intérieur brut (PIB), ce qui marque une stabilité par rapport à 2016. La France s'est engagée à le porter à 2% du PIB d'ici 2025 dans le cadre de l'OTAN. 

À lire aussi
Un pilote de ligne rapatrie la dépouille de son père hommage
États-Unis : un pilote de ligne rapatrie la dépouille de son père mort au Vietnam

À la sortie du conseil des ministres, François Hollande est descendu sur le perron de l'Élysée. Il a notamment évoqué ce sujet. S'il ne l'a pas dit ouvertement, il a fermer à la porte à une augmentation supplémentaire du budget de la Défense. "Le budget de la Défense a déjà été augmenté, tout au long du quinquennat. La loi de programmation militaire a été révisée à la hausse. Aucune loi de programmation militaire sous la Ve République n'avait été révisée à la hausse. Toutes avaient été mises en cause et abaissées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Militaires Armée Défense
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786376667
Armée : le chef d'état-major réclame plus de budget pour l'effort de guerre
Armée : le chef d'état-major réclame plus de budget pour l'effort de guerre
Face à la menace terroriste, le général Pierre de Villiers souhaite un "effort de guerre" accru.
https://www.rtl.fr/actu/politique/armee-le-chef-d-etat-major-reclame-plus-de-budget-pour-l-effort-de-guerre-7786376667
2016-12-21 11:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QmzoHxpUyiOYOkjCVA2gcw/330v220-2/online/image/2014/0216/7769750580_pierre-de-villiers-le-nouveau-patron-de-l-armee-francaise-illustration.jpg