2 min de lecture Logement

APL : "Le macronisme est impuissant contre les inégalités", déplore Corbière sur RTL

INVITÉ RTL - Le député de Seine-Saint-Denis a attaqué Emmanuel Macron et sa proposition de faire compenser la baisse des APL par les propriétaires.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Alexis Corbière était l'invité de RTL le 6 septembre 2017 Crédit Image : Camille Kaelblen / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Elizabeth Martichoux

Baisser les loyers de cinq euros pour compenser la diminution des aides personnalisées au logement annoncées par le gouvernement cet été. La petite phrase d'Emmanuel Macron adressée aux propriétaires mardi 5 septembre n'en finit plus de faire réagir. Les opposants au Président et les associations de bailleurs sont montés au créneau. Invité de RTL, mercredi 6 septembre, Alexis Corbière, accuse Emmanuel Macron de "bavarder". "Ce que démontre là monsieur Macron, c'est à quel point le macronisme est impuissant pour lutter contre les inégalités."

Alexis Corbière a rappelé que "6,8 millions de nos concitoyens vont voir leurs APL baisser de cinq euros par mois" en la mettant en perspective avec la réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune. "En même temps, le gouvernement a prévu de rendre à la poignée d'ultra-riches près de trois milliards d'euros. Face à ce scandale, monsieur Macron ne fait rien, si ce n'est de dire qu'il serait bien que les proprios puissent aller au secours de la bêtise que j'ai faîte. Il fait reporter aux gens en essayant de faire de la morale, c'est absurde (...) C'est la confirmation que ce gouvernement est mal à l'aise par rapport à ça."

Si le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle n'est pas en phase avec la forme, il plaide pour une politique en faveur de l'encadrement des loyers. Selon le député, un ménage ne doit pas consacrer plus de 20% de son salaire à son loyer. "Évidemment qu'il faut baisser les loyers. La question c'est comment on le fait par une réglementation parce que c'est un sujet majeur. Ça ne peut pas être laissé comme ça au libre-arbitre de chacun. Si j'étais un margoulin qui faisait de l'argent en louant une petite chambre, ce serait scandaleux. Mais il n'y a pas que des margoulins parmi les propriétaires", a-t-il souligné, en appelant à la fois les associations de propriétaires et l'exécutif à "arrêter la posture".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Logement La France insoumise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants