1 min de lecture Information

Dossier Cahuzac: à propos des grotesqueries sur France Culture 25/02

La grotestitude est une attitude. Opposons lui la répontitude.

Des propos grotesques ont été tenus sur France Culture, dans l'émission "Le secret des sources", consacrée au dossier Cahuzac. Ce grotesque là me conduit aux précisions suivantes.

1/ Je ne défends pas Jérôme Cahuzac et je n'ai rien contre Mediapart.

2/ Si Mediapart avait "révélé" l'existence d'un enregistrement suspect, suggérant un possible comme en suisse détenu par le ministre du budget, Mediapart aurait apporté une information.

3/ Mediapart a choisi d'affirmer sans aucun élément probant l'existence de ce compte en Suisse, ajoutant sans apporter aucune preuve que ce compte avait été fermé au début 2010, et bouclant la série en assurant que les avoirs avaient été transférés à Singapour. On a le droit, face à autant d'imprécisions, de poser des questions et demander des précisions. Et si on ne l'a pas, le droit, prenons le quand même.

4/ Près de trois mois après la publication de l'enquête, personne n'est en mesure d'affirmer si Médiapart a tort ou raison. Ceci résume la qualité de l'enquête.

5/ Le journalisme ayant échoué, il revient maintenant à la justice de dissiper le soupçon ou bien d'établir des faits. Si l'existence du compte en Suisse est prouvée, Jérôme Cahuzac devra quitter son poste dans la minute. Si l'existence du compte en Suisse n'est pas prouvée...

6/ Sur France Culture, et ailleurs,, Fabrice Arfi, le journaliste de Médiapart, se laisse aller à la facilité des attaques personnelles. Outre les chauffeurs de taxi qu'il met gravement en cause, il répète que je suis moi ce qu'il ne voudrait jamais être lui. Puéril et stupide: personne n'envisage l'échange.

7/ Daniel Schneiderman, du haut de sa morgue, assure que je puise mes arguments dans le stock préparé par EuroRSCG. Naguère d'ailleurs, le même Schneiderman me soupçonnait de puiser dans celui de l'Elysée sarkozyste. Je démens, bien sûr...

8/ Dans la même veine, France Culture, invite une intellectuelle à parler du dossier Cahuzac, laquelle, membre est-il dit du CNRS, a le bon goût de trouver Fabrice Arfi jeune et courageux. Son analyse universitaire la pousse a affirmer que je suis à la solde du pouvoir. Je démens toujours.

9/ Vendu et revendu que je suis, je persiste néanmoins à penser ce que je pense et à dire ce que je dis.Mes insulteurs, qui sont de grands démocrates, feront avec...

10/ Pour finir, un rappel de faits simples. A ce stade, personne ne sait si Mediapart dit vrai ou faux. Bravo le journalisme. La présomption de culpabilité ne peut devenir une norme de la vie sociale. Si un ministre a fraudé, il n'est évidemment pas digne de la fonction qui est la sienne.   

Lire la suite
Information
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771228492
Dossier Cahuzac: à propos des grotesqueries sur France Culture 25/02
Dossier Cahuzac: à propos des grotesqueries sur France Culture 25/02
La grotestitude est une attitude. Opposons lui la répontitude.
https://www.rtl.fr/actu/politique/aphatie-dossier-cahuzac-a-propos-des-grotesqueries-sur-france-culture-25-02-7771228492
2013-02-25 09:28:00