1 min de lecture Anne Hidalgo

Anne Hidalgo dénonce le sexisme du maire du Plessis-Robinson

La maire de Paris a adressé un courrier à Philippe Pemezec, son homologue du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine), après que celui-ci a tenu des propos sexistes à son égard, samedi 11 juin lors d'une cérémonie officielle.

Anne Hidalgo le 18 février 2015 (illustration)
Anne Hidalgo le 18 février 2015 (illustration) Crédit : BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
Christophe Guirard

Anne Hidalgo a rendu publique une lettre adressée à Philippe Pemezec, le maire du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine). Elle l'y accuse d'avoir tenu des propos sexistes à son endroit. Dans cette lettre, Anne Hidalgo raconte la scène. Présente au lancement du chantier du Grand Paris Express à Clamart samedi 11 juin, la maire de Paris y retrouve d'autres édiles dans une ambiance apparemment très chaleureuse. C'est alors que, selon la maire de Paris, Philipe Pemezec (Les Républicains) aurait lancé à la cantonade : "qu'est-ce qu'ils ont tous à se précipiter autour d'elle, tous ces mecs ? Ils sont comme 'un tel', à vouloir se faire tailler des pipes par Hidalgo". 

Dans son courrier, Anne Hidalgo tait le nom de l'élu cité en exemple par le maire du Plessis-Robinson. Déplorant un comportement "manifestement sexiste", elle estime que ces propos, qu'elle a tenu à se faire confirmer en interrogeant des témoins de la scène, sont semblables à des injures et doivent être rendus publics comme l'illustration d'une "chronique du sexisme ordinaire". Elle termine son courrier en disant ne pas "désespérer de recevoir des excuses".

La réponse de Philippe Pemezec ne se fait pas attendre. Une demi-heure plus tard, l'élu poste à son tour sur le réseau social une lettre destinée à Anne Hidalgo. A aucun moment il ne nie les propos qui lui sont attribués et n'exprime pas le moindre début de regret. Il attaque en revanche la maire de Paris sur une démarche qu'il juge "calculée" et sur le travail de "défiguration" qu'elle effectue sur Paris et l’île-de-France par l'intermédiaire du "monstre technocratique" qu'est la Métropole du Grand Paris. Il s'en prend ensuite au mari ce celle-ci, Jean-Marc Germain, qui pourrait être son adversaire lors des prochaines législatives et ainsi "profiter" de cette affaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Anne Hidalgo Grand Paris Sexisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants