1 min de lecture Anne Hidalgo

Anne Hidalgo assure n'être "ni l'opposante, ni le soutien" d'Emmanuel Macron

À la question d'un éventuel soutien au président de la République, la maire de Paris a botté en touche, souhaitant se concentrer sur son travail d'édile.

Anne Hidalgo à Séville le 19 mai 2017.
Anne Hidalgo à Séville le 19 mai 2017. Crédit : RAUL CARO/SIPA
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Anne Hidalgo compte bien se placer au-dessus de la mêlée politique. Alors que les communistes (PCF) la pressent de "clarifier" ses relations avec Emmanuel Macron, la maire de Paris a affirmé mardi 3 octobre que son rôle n'était d'être "ni l'opposante ni le soutien" du chef de l'État. La socialiste souhaite se borner à ses activités d'édile.

Elle rappelle au passage qu'elle n'est pas macroniste : "Je l'ai dit suffisamment souvent, je n’adhérerai pas à En Marche, je suis une sociale-démocrate assumée et écologiste. Ce qui se fait aujourd'hui dans la politique nationale manque d'équilibre et de social, mais aussi un peu d'écologie, c'est pour cela que je soutiens beaucoup Nicolas Hulot dans son entreprise. Trois de ses adjoint ont toutefois déclaré leur soutien à Emmanuel Macron avant le premier tour de la présidentielle.

Un groupe REM au Conseil de Paris ?

À la suite de l'élection de Julien Bargeton, adjoint de la maire de Paris, comme sénateur sous l'étiquette REM, Anne Hidalgo va remanier son exécutif vendredi 6 septembre. La fédération de Paris du PCF l'a appelée à cette occasion lundi 2 septembre à une "clarification". Pour Nicolas Bonnet, président du groupe PCF au Conseil de Paris, il serait inconcevable qu'un adjoint de l'édile appartienne en même temps à un groupe LREM au Conseil de Paris.

La création d'un tel groupe est évoquée depuis plusieurs semaines. Selon des conseillers de Paris, Julien Bargeton devrait le créer prochainement avec les députés REM Anne-Christine Lang (ex-PS) et Buon Tan, ainsi que les conseillers de Paris PRG Jean-Bernard Bros et Laurence Goldgrab. Mao Peninou et Jean-Louis Missika auraient en revanche décliné l'offre pour ne pas être en porte-à-faux vis-à-vis de Mme Hidalgo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Anne Hidalgo Paris Maire de Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants