1 min de lecture Paris

Anne Hidalgo affirme avoir été menacée par les lobbies automobiles et pro-diesel

La maire de Paris a dénoncé les pressions qu’elle aurait subies en conséquence de sa lutte contre la pollution automobile dans la capitale.

Anne Hidalgo à Séville le 19 mai 2017.
Anne Hidalgo à Séville le 19 mai 2017. Crédit : RAUL CARO/SIPA
109117333772423871640
Geoffroy Lang

Depuis qu’elle a succédé à Bertrand Delanoë en décembre, Anne Hidalgo a fait de la lutte contre la pollution l’un des axes majeurs de son action à la tête de la ville de Paris. Et c’est bien ce que lui reprochent Airy Routier et Nadia Le Brun, deux journalistes particulièrement remontés contre la maire de Paris comme en témoigne leur ouvrage Notre-Drame de Paris, à paraître le 30 août chez Albin Michel, dont Le Figaro s'est procuré les bonnes feuilles.

Dans cette enquête à charge, les deux auteurs qui surnomment Anne Hidalgo "la reine Verte" ou encore "la reine des bouchons" l'accusent de mener une politique antipollution contre-productive. "Paris n'est pas libéré de la pollution : la fermeture brutale des berges de la rive droite, entre autres restrictions arbitraires de la circulation, l'a asphyxié", assènent-ils.

Anne Hidalgo riposte

Face à ces accusations, Anne Hidalgo a été amenée à se défendre lors de son passage dans la matinale de France Info lundi 28 août. "Chaque année, je verse une subvention de 380 millions d’euros au Syndicat des transports d’Île-de-France pour les aménagements de toute l’île de France pour les transports en commun”, tonne-t-elle sur le plateau de la chaîne d’informations du service public. 

À lire aussi
Henri-Désiré Landru, dit "le Barbe-Bleue de Gambais", lors de son procès en novembre 1921 l'heure du crime
Le Paris du crime

"La pollution, ça tue, on le sait", assène la maire de Paris, avant de dénoncer la pression de certains lobbies : "Les responsables politiques, qui jour après jour, parce que le lobby de l’automobile, le lobby du diesel, de ceci cela vient y compris vous menacer". "Ils sont venus me menacer dans mon bureau en me disant si vous n’arrêtez pas ces politiques de lutte contre la pollution et donc d’évolution de la mobilité parisienne, nous vous ferons battre aux prochaines élections", ajoute-t-elle. Anne Hidalgo assure cependant avoir été insensible face à de telles menaces : "Moi je préfère être du bon côté de l'histoire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Pollution Anne Hidalgo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789860710
Anne Hidalgo affirme avoir été menacée par les lobbies automobiles et pro-diesel
Anne Hidalgo affirme avoir été menacée par les lobbies automobiles et pro-diesel
La maire de Paris a dénoncé les pressions qu’elle aurait subies en conséquence de sa lutte contre la pollution automobile dans la capitale.
https://www.rtl.fr/actu/politique/anne-hidalgo-affirme-avoir-ete-menacee-par-les-lobbies-automobiles-et-prodiesels-7789860710
2017-08-28 12:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6xUW89NO3XsBlw5RoV8p0w/330v220-2/online/image/2017/0520/7788630939_anne-hidalgo-a-seville-le-19-mai-2017.jpg