1 min de lecture François Hollande

Angela Merkel convie Hollande à Berlin, Barack Obama à la Maison blanche

Angela Merkel a convié dimanche François Hollande à Berlin pour une prise de contacts qui esquissera les contours de la relation à venir entre la France et l'Allemagne et l'élaboration d'une politique de croissance jugée cruciale pour sortir la zone euro de la crise. La chancelière allemande, qui a joint ses félicitations à celles d'autres dirigeants européens, s'est dite persuadée que le socialiste et elle coopéreraient étroitement. Le Président américain Barack Obama l'a aussi appelé pour le féliciter et l'inviter à la Maison blanche avant les grands rendez-vous à venir ce mois-ci, le sommet du G8 des 18 et 19 mai dans la résidence de Camp David, près de Washington, puis le sommet de l'OTAN qui aura lieu les 20 et 21 mai à Chicago.

Angela Merkel et Barack Obama
Angela Merkel et Barack Obama Crédit : AFP / Archives, Saul Loeb
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et La rédaction de RTL

A Berlin, Londres ou Washington, les dirigeants étrangers qui avaient apporté leur soutien à la candidature de Nicolas Sarkozy ou refusé de rencontrer François Hollande avant l'élection, l'ont accueilli dans la soirée au sein de leur "club".

Selon le communiqué de la Maison blanche, le président des Etats-Unis a signalé au nouveau chef de l'Etat  "qu'il attendait avec impatience de travailler étroitement" avec lui sur "une série de défis communs en matière économique ou liés à la sécurité", référence notamment à la promesse faite par le candidat socialiste de rapatrier les soldats français déployés en Afghanistan dès la fin de cette année.

Mais le nouveau président français a annoncé de longue date que son premier déplacement à l'étranger le conduirait à Berlin, où il souhaite défendre sa volonté d'infléchir la politique économique européenne et d'ajouter au Pacte budgétaire une composante de soutien de la croissance.

"Nous allons à présent travailler à un pacte de croissance pour l'Europe, qui aboutira à plus de croissance par le biais de plus de compétitivité", a déclaré le chef de la diplomatie allemande, Guido Westerwelle, s'exprimant à l'ambassade de France à Berlin.

En Italie, le président du Conseil, Mario Monti, qui avait apporté le mois dernier son soutien à l'idée d'un Pacte de croissance, s'est lui aussi entretenu dès dimanche soir avec François Hollande de la nécessité d'une étroite coopération entre Rome et Paris sur une politique favorisant la croissance économique.

(Avec dépêches)

Revivez la soirée électorale du second tour du 6 mai sur RTL

La carte des résultats du 6 mai
Carte des résultats 23h" src="http://media.rtl.fr/online/image/2012/0506/7747867631_carte-des-resultats-23h.JPG" style="float:center;">

(Avec dépêches)

Présidentielle: les scores gauche/droite au second tour (de 1965 à 2012)

2012 et vous OK" src="http://media.rtl.fr/online/image/2011/1116/7735591062_2012-et-vous-ok.jpg" style="float:center;">

Lire la suite
François Hollande Élections Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants