1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Allocations familiales : Marine Le Pen contre la modulation mais pour la préférence nationale

Allocations familiales : Marine Le Pen contre la modulation mais pour la préférence nationale

La patronne du parti d'extrême droite veut "réserver les allocations familiales aux Français".

Marine Le Pen, le 25 juin, à Nanterre. (archives)
Marine Le Pen, le 25 juin, à Nanterre. (archives)
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

La présidente du FN Marine Le Pen "s'oppose très fermement" mercredi 8 octobre à une éventuelle modulation des allocations familiales en fonction des revenus, au sujet de laquelle un débat va "s'engager" selon Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement.

"Le Front National s'oppose très fermement au projet de modulation des allocations familiales porté par la majorité socialiste et envisagé ce matin par Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement", écrit Le Pen dans un communiqué.

Pour la dirigeante d'extrême droite, "les allocations familiales ne répondent pas à des considérations fiscales mais à une véritable politique de protection et de développement de la famille, dans l'intérêt de toute la Nation". "Le principe d'universalité des allocations ne doit donc pas être remis en cause ni sacrifié sur l'autel de l'austérité bruxelloise", demande-t-elle. "Le gouvernement, soutenu en cela par l'UMP, poursuit pied à pied son oeuvre de déconstruction du modèle social français au profit d'un système toujours plus individualiste et injuste", dénonce l'eurodéputée.

Réserver les allocations familiales aux Français

Marine Le Pen, président du FN

"Il faut donc rompre avec l'austérité imposée par Bruxelles et recréer les conditions d'une relance de l'économie ; seule la création de richesse permettra de pérenniser les allocations familiales et d'en garantir l'universalité. La seule modulation urgente et juste à mettre en oeuvre, serait celle qui consiste à réserver les allocations familiales aux Français", préconise la patronne du FN.

À lire aussi

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, interrogé sur une éventuelle modulation des allocations familiales en fonction des revenus, a refusé de se prononcer, se contentant d'indiquer que ce débat, qui est "important", allait "s'engager".

La modulation des allocations familiales en fonction des revenus, proposition avancée par des députés socialistes, n'est "pas celle du gouvernement" retenue pour le budget de la Sécurité sociale, avait pour sa part indiqué mercredi matin la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/