1 min de lecture Alexandre Benalla

Alexandre Benallaoua : un quasi-homonyme victime d'injures à cause de l'affaire Benalla

L'avocat de ce Toulousain a porté plainte auprès du tribunal de grande instance de Paris pour injures publiques aggravées. Il vit "un véritable calvaire" depuis la révélation du scandale le 18 juillet dernier.

Alexandre Benalla, le collaborateur d'Emmanuel Macron, le 17 juin 2017 au Touquet
Alexandre Benalla, le collaborateur d'Emmanuel Macron, le 17 juin 2017 au Touquet Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

C'est l'autre victime du scandale. Lorsque les internautes recherchent Alexandre Benalla sur Facebook, le réseau social renvoie sur le compte de ce Toulousain de 41 ans en recherche d'emploi. Alexandre Benallaoua est le quasi homonyme de l'ancien conseiller sécurité de l'Élysée. Autre coïncidence qui entretient la confusion, l'homme est natif d'Évreux dans l'Eure comme Alexandre Benalla selon Le Parisien.

Depuis la publication du Monde qui a révélé le scandale Alexandre Benalla, l'homme fait l'objet de nombreux messages d'insultes, notamment homophobes, ainsi que des menaces. "Un flot de haine s'est déversé. J'ai dû recevoir au moins une centaine de ces messages dont certains venaient de l'étranger", explique-t-il dans La Dépêche

Un plainte pour injures publiques aggravées déposée

Mais son "calvaire" ne s'arrête pas au monde virtuel comme il l'explique au journal local. "Quelqu'un s'est amusé à enlever la fin de mon nom sur ma boîte aux lettres. Moi ça ne m'amuse pas. L'autre jour, quand je suis allé voir mon conseiller à Pôle Emploi, lorsque j'ai annoncé mon nom à l'accueil, j'ai vu un rictus", confie Alexandre Benallaoua.

À lire aussi
Alexandre Benalla, devant la commission d'enquête sénatoriale le 18 septembre 2018 Alexandre Benalla
Affaire Benalla : l'enquête étendue au selfie le montrant avec une arme


Le Toulousain a donc décidé d'agir en déposant plainte jeudi 26 juillet auprès du tribunal de grande instance de Paris pour injures publiques aggravées. Le délit est punissable de 21.000 euros d'amende et d'un an d'emprisonnement dans le cas d'injures discriminatoires, comme c'est le cas pour certains messages reçus par Alexandre Benallaoua. Il ne souhaite qu'une chose aujourd'hui : "Qu'on me foute la paix !".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alexandre Benalla Justice Toulouse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794255743
Alexandre Benallaoua : un quasi-homonyme victime d'injures à cause de l'affaire Benalla
Alexandre Benallaoua : un quasi-homonyme victime d'injures à cause de l'affaire Benalla
L'avocat de ce Toulousain a porté plainte auprès du tribunal de grande instance de Paris pour injures publiques aggravées. Il vit "un véritable calvaire" depuis la révélation du scandale le 18 juillet dernier.
https://www.rtl.fr/actu/politique/alexandre-benallaoua-un-quasi-homonyme-victime-d-injures-a-cause-de-l-affaire-benalla-7794255743
2018-07-28 11:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/r-K20GXX0SojDdLBoKQqwg/330v220-2/online/image/2018/0720/7794176689_000-17s5hn.jpg