1 min de lecture Alexandre Benalla

Alexandre Benalla se défend : "Aucun coup porté", "Une histoire banale"

Alexandre Benalla s'est exprimé pour la première fois à la télévision vendredi 27 juillet, dans le journal de 20 heures de TF1. Il évoque une "histoire banale".

Alexandre Benalla sur le plateau de TF1, le 27 juillet 2018.
Alexandre Benalla sur le plateau de TF1, le 27 juillet 2018. Crédit : Capture TF1
Christophe Guirard et AFP

Il avait déjà donné sa version des faits dans le quotidien Le Monde cette semaine. Vendredi 27 juillet, Alexandre Benalla est apparu sur le plateau du journal de 20 heures de TF1, dans une interview enregistrée un peu plus tôt, pour revenir sur les accusations de violences à son encontre et sur l'ampleur prise par l'affaire. Il s'est cramponné à sa ligne de défense en évoquant une "histoire banale", loin d'une "affaire d'Etat", malgré les répercussions illustrées par le dépôt d'une deuxième motion de censure contre le gouvernement.

L'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron a déploré "la folie qui s'est emparée de cette histoire banale", cette "histoire de droit commun" dans laquelle "il ne se passe rien". "Il n'y a pas d'affaire d'Etat là-dedans", a-t-il martelé, répétant quasiment mot pour mot une argumentation déroulée la veille dans un entretien fleuve au Monde.

une "réaction de citoyen"

Mis en examen pour "violences en réunion" après avoir été filmé le 1er mai frappant et malmenant des manifestants à Paris, lui assume "des gestes vigoureux". Mais il revendique surtout "une réaction de citoyen" contre des manifestants qu'il qualifie de "casseurs". "Il n'y a aucun coup porté", a-t-il aussi lancé en s'élevant contre "les nombreux fantasmes" autour de ses supposés privilèges et sa relation de proximité avec Emmanuel Macron. "Si ça serait à refaire, je le referais", a-t-il même expliqué.

À lire aussi
Twitter compte environ 330 millions d'utilisateurs à travers le monde Alexandre Benalla
Affaire Benalla : pourquoi une ONG est-elle accusée de fichage politique sur Twitter ?

"J'ai été sous l'orage médiatique, on a raconté un tas de bêtises à mon encontre et on a pu à travers moi atteindre le président de la République", a-t-il déploré. Cette sortie médiatique a déclenché l'ironie du député LR Marc Le Fur, parmi les premiers à réagir: "TF1 a le droit d'interviewer Benalla, pas la commission d'enquête parlementaire présidée par LREM", a-t-il cinglé dans un tweet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alexandre Benalla Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794250155
Alexandre Benalla se défend : "Aucun coup porté", "Une histoire banale"
Alexandre Benalla se défend : "Aucun coup porté", "Une histoire banale"
Alexandre Benalla s'est exprimé pour la première fois à la télévision vendredi 27 juillet, dans le journal de 20 heures de TF1. Il évoque une "histoire banale".
https://www.rtl.fr/actu/politique/alexandre-benalla-se-defend-aucun-coup-porte-une-histoire-banale-7794250155
2018-07-27 21:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GKHz3C7luPxhwq-MAGtVjg/330v220-2/online/image/2018/0727/7794250212_alexandre-benalla-sur-le-plateau-de-tf1-le-27-juillet-2018.PNG