1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alba Ventura : "Valls et Hollande soignent l'ego de Montebourg dans le dossier Alstom"
3 min de lecture

Alba Ventura : "Valls et Hollande soignent l'ego de Montebourg dans le dossier Alstom"

CHRONIQUE - Tout le talent d'Arnaud Montebourg aura été de faire croire que c'est lui qui a gagné la bataille industrielle dans l'affaire Alstom. Même si tout cela a aussi été piloté par Matignon et l'Élysée.

Le ministre de l'Économie, Arnaud Montebourg
Le ministre de l'Économie, Arnaud Montebourg
Crédit : AFP / Éric Piermont
Alba Ventura : "Valls et Hollande soignent l'ego de Montebourg"
00:02:59
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

Alstom et General Electric scellent leur alliance à Belfort ce mardi 24 juin. On dit beaucoup que c'est la "grande victoire" d'Arnaud Montebourg. Il l'a revendiquée ce week-end à la télévision.

Retour au point de départ

Pour parler de "grande victoire", il aurait fallu que l'Allemand Siemens remporte la mise. C'était ça le scénario que le ministre de l'Économie voulait imposer. Il l'avait dit de manière tonitruante sur RTL au début du mois de mai. Il voulait un "Airbus de l'énergie".

On vient quand même de passer quasiment deux mois sur cette affaire, pour en arriver au point de départ, c'est-à-dire avec les deux entreprises qui voulaient s'allier initialement. C'est vrai qu'elles ne le feront pas sur les mêmes bases. La nouveauté, c'est que l'opération aura un coût pour l'État, qui va entrer au capital d'Alstom à hauteur de 20%. Arnaud Montebourg ne peut pas se résoudre au fait que l'État ne peut pas tout.

La force du ministre aura été de vendre l'idée que cette prise de participation, c'était le prix de l'indépendance. Tout son talent aura été de faire croire que c'est ce qu'il voulait depuis le début.

L'oeuvre d'un trio

À lire aussi

Arnaud Montebourg a beau avoir un "statut particulier" au sein du gouvernement, il a beau faire preuve d'un volontarisme politique acharné, il n'était pas tout seul à la manœuvre. C'est l'oeuvre d'un trio : Hollande - Valls - Montebourg.

L'épisode Florange a laissé trop de traces. Sur ce dossier, Arnaud Montebourg était parti comme un flibustier face à Jean-Marc Ayrault qui lui avait refusé la nationalisation. Montebourg avait perdu la face et juré d'avoir la peau de l'ancien Premier ministre. Sur le plan politique, cela avait été catastrophique.

À l'Élysée et à Matignon, on a compris depuis bien longtemps qu'il fallait le manipuler le ministre de l'Économie comme de la nitroglycérine. Sur son front, il y a écrit : "Attention, danger !" Il a la fougue, il a l'énergie, mais il est capable de partir comme un boulet de canon et de faire de gros dégâts.

C'est pour cela que dans cette affaire Alstom, il y a eu un savant dosage d'intérêts bien compris. François Hollande a supervisé l'opération. Manuel Valls a soutenu son ministre, classé bien plus à gauche que lui. Arnaud Montebourg en est ressorti valorisé. Une opération politique et psychologique à la fois. En le laissant endosser la victoire, Valls et Hollande soignent l'ego de Montebourg. Ce n'est jamais du luxe. 

Provoquer la rupture

Ces derniers jours, les rumeurs de démission d'Arnaud Montebourg ont plané. Le ministre a reconnu pour la première fois que si Jean-Marc Ayrault avait été reconduit à Matignon, il aurait fait ses valises. Il l'a dit au Président, les yeux dans les yeux. On peut lui faire confiance, c'est le genre.

Il a peut-être même refait le coup cette fois. Qui sait s'il n'a pas mis dans la balance sa démission en échange de l'entrée de l'État au capital d'Alstom ? Avec Montebourg, on se demande toujours s'il ne cherche pas à provoquer la rupture. 

Cela fait longtemps qu'il espère une inflexion de la politique du gouvernement. Depuis l'échec des socialistes aux municipales et aux européennes, il voit monter la contestation à gauche. Il voit aussi que pour le moment, il n'y a personne pour fédérer cette colère. 

À l'inverse de Cécile Duflot, il a choisi de se battre de l'intérieur. Cela ne veut pas dire que François Hollande peut dormir tranquille.

À écouter

Alba Ventura : "Valls et Hollande soignent l'ego de Montebourg"
00:03:01
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/