1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alba Ventura : "Nicolas Sarkozy joue la carte de l'acharnement"
1 min de lecture

Alba Ventura : "Nicolas Sarkozy joue la carte de l'acharnement"

CHRONIQUE - Une garde à vue d'une quinzaine d'heures avec à la clé une mise en examen : cela fait beaucoup pour Nicolas Sarkozy, deux mois après un retour programmé.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : Alba Ventura
Alba Ventura : "Nicolas Sarkozy envoie des uppercuts à Hollande, Taubira et Valls"
00:03:11
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

Nicolas Sarkozy est passé à l'offensive. L'ancien président s'est expliqué mercredi 2 juillet sur TF1, après sa mise en examen pour corruption active.

La technique de la victimisation

L'ancien président est remonté sur le ring et a boxé les juges d'instruction qui l'ont mis en examen. Il en a aussi profité pour envoyer quelques uppercuts à François Hollande, Christiane Taubira et Manuel Valls.

L'ancien président a aussi joué le peuple contre cette justice qu'il juge "instrumentalisée", en utilisant à la carte de la victimisation, de l'acharnement et du complot. C'est la même technique qu'il a utilisée en mars dernier dans sa lettre aux français, au moment où l'on apprenait cette affaire des écoutes. C'est un classique dans la défense de Nicolas Sarkozy. Cependant, la différence aujourd'hui est qu'il vient le dire à la télévision, ce qu'il n'avait pas fait depuis qu'il a quitté le pouvoir, en 2012. Politiquement, c'est un moment fort.

Un retour en politique ?

Cet exercice était inévitable. Nicolas Sarkozy ne sait pas faire profil bas. Et face à cette mise en examen pour corruption active, face à l'Affaire Bygmalion, il était obligé de contre-attaquer. S'il se terre, il laisse inévitablement la place aux autres et surtout il sème le doute chez les militants.

À lire aussi

Cette interview était truffée d'indices graves et concordants sur sa volonté de revenir. Nicolas Sarkozy est persuadé de pouvoir revenir sur le devant de la scène politique. Il souhaite avant tout se construire un statut de premier opposant de France. Il a ainsi voulu montrer qu'il n'était pas K-O, mais il ne sort pas encore renforcé de cette affaire.

À écouter

Alba Ventura : "Nicolas Sarkozy envoie des uppercuts à Hollande, Taubira et Valls"
00:03:11
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/