1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alba Ventura : Najat Vallaud-Belkacem peut mieux faire
2 min de lecture

Alba Ventura : Najat Vallaud-Belkacem peut mieux faire

REPLAY / ÉDITO - La ministre de l'Éducation a présenté un plan de diverses mesures pour un coût total de plus de 250 millions d'euros sur trois ans.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : Alba Ventura
Alba Ventura : Najat Vallaud-Belkacem peut mieux faire
03:16
Alba Ventura : Najat Vallaud-Belkacem peut mieux faire
03:12
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud Belkacem, a dévoilé son plan pour valoriser la laïcité et les valeurs de la République à l'école. Il s'agissait de réagir à la façon dont certains élèves ont perturbé la minute de silence.  

Marquer le coup

La ministre peut mieux faire. Évidemment, c'est très bien de sanctionner les élèves qui ne respectent pas les minutes de silence, parce qu'une décision de l'école ça se respecte. Et donc il faut marquer le coup mais franchement ce qui se joue est plus profond que ça, avec "l'autorité et notamment l'autorité de l'adulte à l'école.

En matière de sanction, il ne faut pas hésiter à être un peu ferme

Alba Ventura

Comme dans le même temps on ne les oblige pas à se lever lorsque le professeur entre dans la classe, on ne fait que les encourager. Quand vous allez envoyer ceux qui ont perturbé la minute de silence faire des travaux d'intérêt général à la Croix Rouge ou à l'UNICEF, ils vont croire que c'est une colonie de vacances ou en tout cas ils trouveront que c'est plus drôle que d'être en cours avec un professeur. Donc en matière de sanction, il ne faut pas hésiter à être un peu ferme. C'est amusant de voir que sur l'école la gauche a encore pas mal de pudeur.  Il ne faut pas être naïf, il faut aller plus loin.

L'apprentissage de La Marseillaise est déjà dans la loi Fillon de 2005. Les élèves sont déjà censés l'apprendre, il faut juste l'appliquer partout. Il faut la faire chanter et en rappeler le sens et expliquer que le "sang impur" ce n'est pas le sang de l'ennemi, au contraire c'est le sang des soldats qui étaient des paysans. La France était agricole à l'époque en 1792 et c'était le chant du sacrifice de ces hommes de l'Armée du Rhin en guerre contre l'Autriche. Ces hommes qui contrairement à la noblesse n'avaient pas le "sang pur" étaient fiers de défendre leur pays et dont le "sang impur" abreuvait les sillons des tranchées.

Rappeler les valeurs de la République

À lire aussi

La Marseillaise n'est pas une chanson. C'est l'hymne national. Ce projet n'est pas inutile, mais vous savez on redoute toujours dans ce genre de grand plan sur l'école, que la moitié des mesures soient en fait des gadgets.

Donc on s'interroge sur ces nouveaux ambassadeurs de la laïcité qui vont se déployer dans tous les établissements. On se demande si cette journée du 9 décembre dédiée à la laïcité sera bien respectée ? On se demande aussi si dans la formation des professeurs va leur apprendre à répondre à une insulte ? 
 
Et puis comment voulez- vous faire respecter l'autorité à l'école si les familles ne suivent pas ?
Comment voulez-vous qu'un professeur soit respecté si les parents contredisent toutes ses décisions ? Nous avons une occasion en or de rappeler nos valeurs communes. Évidemment, l'école ne va devenir du jour au lendemain le monde des bisounours. Mais il faut revenir aux fondamentaux qui ne sont pas seulement pour les programmes scolaires. Ils correspondent aux valeurs de la République, avec ses symboles.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/