2 min de lecture Martine Aubry

Alba Ventura : "Martine Aubry est bien la chef des frondeurs"

REPLAY - Martine Aubry est de retour au centre du ring politique. Officiellement, elle veut être utile au gouvernement. Officieusement, elle entend incarner la gauche.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
Alba Ventura : "Martine Aubry est bien la chef des frondeurs" Crédit Image : Alba Ventura | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

On a assisté en deux jours à une salve d'échange aigres-doux entre Martine Aubry et Manuel Valls. Cette scène (une bonne prise de bec !) est curieuse. Elle montre en tout cas à quel point il y a plus de débat entre la maire de Lille et le Premier ministre qu'entre le PS et la droite.

Aubry a sonné la charge

On sait que Martine Aubry est sur le chemin du retour. On sait aussi qu'elle a décidé de ne plus garder sa langue dans sa poche. Elle a sonné la charge dimanche 7 septembre, en pleine braderie de Lille. Elle a fait savoir qu'elle allait bientôt présenter des propositions pour infléchir la politique du gouvernement. En substance : le gouvernement fait fausse route. C'est du Aubry tout craché.

Quand Manuel Valls s'en agace, elle en remet une couche, mine de rien, sur l'air de "Mais qu'est ce que j'ai dit ? Pourquoi se crisper ? Faut pas se crisper !" Forcément, le chef du gouvernement était "crispé". Ces deux-là se détestent. "Faut pas se crisper", c'est, sous-entendu, "détends-toi Manuel".

À lire aussi
L'invitée de RTL Lille
Agnès Buzyn répond à Martine Aubry : "Elle avait été prévenue une semaine avant"

Cette désinvolture, ce n'est pas la tasse de thé du Premier ministre.

Deux ans qu'elle rumine

On attendait le retour de la "mère tape-dur" (comme on l'appelait au PS) pour fin septembre. Mais Martine Aubry n'a pas pu se retenir. En réalité, depuis cet été, elle lâche les coups. La réforme territoriale ? "Mauvaise". L'encadrement des loyers ? "Pas pour moi, pas à Lille". 

Il y a aussi eu cette phrase assassine, prononcée en plein mois de juillet : "Si depuis deux ans dans tous les domaines, on avait eu une grande vision et une méthode, on aurait eu un peu moins de problèmes" 

Cela fait deux ans que Martine Aubry se tait, deux ans qu'elle rumine la décision de François Hollande de nommer Jean-Marc Ayrault au poste de premier Ministre à l'époque (pour la maire de Lille, c'etait Matignon sinon rien). Du coup, cela fait deux ans qu'elle assiste au naufrage de François Hollande.

Une voix qui porte

Martine Aubry cherche simplement à incarner la gauche. A ses yeux, la gauche, ce n'est pas François Hollande (trop social-libéral), et encore moins Manuel Valls, qui voulait changer le nom du Parti socialiste. Sacrilège !

Elle a eu le temps d'observer, d'examiner et de savourer les sondages qui, depuis des mois et des mois, la donnent largement en tête chez les sympathisants de gauche.

Quant à  la concurrence, sa grande amie l'écologiste Cécile Duflot sera plutôt à ses côtés. Elles se sont toujours plutôt bien entendues. Les écolos doivent quand même une fière chandelle à Martine Aubry, qui leur a assuré des circonscriptions.

Arnaud Montebourg aura, lui, du mal à structurer un courant. Benoit Hamon pourra être un relais à l'Assemblée. Les "frondeurs", dont certains sont des proches, pourraient être tentés, qui sait, de se retrouver derrière une voix qui porte.

Bien sûr, Martine Aubry jure ne pas être dans un tel scénario. Elle fait même assaut de bons sentiments, en disant que son seul but est d'aider le Président et le le Premier ministre à réussir. Ne nous y trompons pas : la chef des "frondeurs", c'est elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Martine Aubry Parti socialiste Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774197721
Alba Ventura : "Martine Aubry est bien la chef des frondeurs"
Alba Ventura : "Martine Aubry est bien la chef des frondeurs"
REPLAY - Martine Aubry est de retour au centre du ring politique. Officiellement, elle veut être utile au gouvernement. Officieusement, elle entend incarner la gauche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/alba-ventura-martine-aubry-est-bien-la-chef-des-frondeurs-7774197721
2014-09-09 07:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NqmZGt1sUThW3k2mnrRSSg/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346845_alba-ventura.jpg