3 min de lecture Politique

Alba Ventura : "Le premier parti de France, c'est bien l'abstention"

CHRONIQUE - Alors que la campagne des élections européennes débute officiellement ce lundi 12 mai, les partis traditionnels nourrissent une grande peur vis-à-vis de l'abstention. Comment faire sortir cette armée d'électeurs de l'ombre le 25 mai ?

>
Le premier parti de France, c'est bien l'abstention Crédit Image : AFP / Archives, Mychèle Daniau | Crédit Média : Alba Ventura | Durée : | Date :
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

À moins de deux semaine des élections européennes, on sent bien que l'abstention est la grande crainte des candidats. 

Le "j'y vais ou j'y vais pas" du PS

Les élections européennes sont un choix "décisif" et "majeur" pour "l'avenir de la France et de l'Europe", a déclaré le Premier ministre Manuel Valls, dimanche 11 mai sur TF1. Vincent Peillon, candidat socialiste dans le Sud-Est, a même lancé un appel à une "insurrection démocratique". On peut dire que l'heure est grave. Il y a quelques jours, Bernard Cazeneuve, le nouveau ministre de l'Intérieur, envoyait même une lettre aux préfets pour que les bureaux de vote ferment à 20 heures au lieu de 18 heures.

Les socialistes essaient de tout faire pour appâter le chaland. Tout ? Ce n'est pas sûr. Au Parti socialiste, c'est un peu : "J'y vais ou j'y vais pas ?" À la fois, ils décident de nationaliser ce scrutin européen (le Premier ministre et le Président montent au créneau), mais le patron du PS, Jean-Christophe Cambadelis, refuse d'aller sur France 2 pour un débat à la veille du scrutin face aux autres chefs de partis, au motif qu'il ne faut pas nationaliser ce scrutin. 

En fait, ils ne savent pas bien s'ils y gagnent à s'engager, vu qu'ils risquent de se prendre une déculottée, ou s'ils n'y gagnent pas grand chose. Tout cela n'est pas très motivant pour les Français.

L'abstention n'aidera pas le FN

À lire aussi
Selon Ian Brossat, "pour gagner ces élections, il faut d'abord mobiliser l'électorat de gauche dès le premier tour". politique
Elections municipales à Paris : le PCF avec le PS dès le premier tour

On a souvent dit que l'abstention privilégiait le Front national. C'est faux, surtout aux européennes. D'abord, ça n'a jamais été un scrutin qui a réussi au parti de Marine Le Pen. C'est d'autant plus faux que l'abstention touche surtout les catégories populaires, un électorat qui représente une part importante du vote FN. Cela inquiète beaucoup les dirigeants du parti, à l'image du cri d'alarme lancé par Marine Le Pen le 1er mai"Ne me décevez pas ! Allez voter !"

Y a-t-il chez l'électeur du FN le sentiment d'être à des années lumière de la chose européenne, qui fait qu'il n'aura pas envie d'aller aux urnes, ou bien au contraire qu'il aura envie d'envoyer un message ? C'est toute la question qui agite le parti. Pour la première fois, le FN se retrouve en position de favori dans une élection. S'il n'atteint pas la première place, il aura perdu son pari.

Où est donc le "vote caché" ?

Cela signifie que l'on ne sait pas si l'abstention va toucher de plein fouet tel ou tel parti, ou tout le monde. On ne sait pas quelle sera l'ampleur de l'abstention. C'est pour cela qu'on rêve de voir sortir cette armée d'électeurs de l'ombre le jour du vote. C'est le rêve du fameux "vote caché" : ces 6 millions d'électeurs dont Nicolas Sarkozy rêvait en 2012 qu'ils changent la donne, qu'ils sortent du silence pour renverser la table et faire mentir les sondages. La fameuse "vague", c'était ça.

Mais c'est l'inverse qui se passe. Regardez aux municipales : on a été très surpris par l'abstention, alors que c'est un vote qui concerne de très près les Français. On se dit qu'à ce rythme, nos concitoyens vont s'abstenir à la présidentielle, qui est pour l'instant l'élection la plus épargnée. 

Le constat est rude : plus on va chercher les abstentionnistes, plus ils sont nombreux à rester chez eux. Désormais, le premier parti de France, c'est bien l'abstention.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Europe Abstention
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants