2 min de lecture Alain Juppé

Alba Ventura : à droite, ça se bouscule au portillon pour 2017

CHRONIQUE - La présidentielle de 2017 pour la droite, c'est comme le hit parade : tout le monde ne sera pas premier, mais tous veulent être dans le top 50.

>
A droite, ça se bouscule au portillon pour 2017 Crédit Image : AFP, Christophe Ena | Crédit Média : RTL | Date :
Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

A droite, ça se bouscule au portillon de l'élection présidentielle de 2017. C'est même un sacré embouteillage. Il y a d'abord François Fillon en mode "reconquête" à travers toute la France cette semaine. C'est Fillon "l'aventurier de la confiance perdue", qui doit regagner le cœur des électeurs UMP en faisant oublier le faux-pas sur le vote FN, et en démontrant que son destin ce n'est pas seulement d'être le vizir, mais bien le calife.

Pour les poids-lourds, c'est "stop ou encore"

Alain Juppé, lui, c'est le sage qui a décidé de ne plus être sage, qui dit "avoir épuisé le charme du métier de Premier ministre". Autrement dit, après Bordeaux - où il compte être élu au premier tour -, c'est l'Élysée et rien d'autre. Alors il dément, mais tout le monde sait bien qu'il a toujours eu ça dans un coin de sa tête.

Et puis il y a Nicolas Sarkozy, l'ombre portée, qui ne fait pas campagne pour ces municipales. Mais c'est tout comme : lui aussi fait son tour de France, et avec sa femme Carla en concert. Avec des "Nicolas ! Nicolas !" qui fusent.

À lire aussi
Le palais Rohan, mairie de Bordeaux élections municipales à Bordeaux
Municipales à Bordeaux : LaREM hésite à investir un candidat

Pour l'ancien chef de l'État, comme pour les deux anciens Premiers ministres, ce qui se joue à partir d'aujourd'hui, c'est le "stop ou encore". Ils ne seront pas trois à l'arrivée.

La leçon de Hollande aux quadras

Les autres - les quadras - n'ont pas jeté l'éponge. Ils n'y pensent pas qu'en se rasant, les Bertrand, Le Maire et autres Wauquiez. Ils se voient déjà en haut de l'affiche. Même Jean-François Copé, qui n'affiche que 1% de popularité auprès des sympathisants de l'UMP, n'a renoncé à rien. Il reste en embuscade.

Pour eux, pas question de faire de la figuration. Tous sont persuadés que pour exister, il faut aller à la primaire. Cette leçon, ils la tiennent de François Hollande lui-même : "Monsieur 3%" a fini par remporter la primaire socialiste. Pour les quadras de l'UMP, la primaire, c'est le hit parade.

Chacun a sa petite boutique. Pour Xavier Bertrand, c'est la Manufacture, un club très en pointe. Il a recruté des experts en informatique et même une hackeuse, une spécialiste des systèmes informatiques. Pour Bruno Le Maire, ce sont les réseaux BLM (80 jeunes bénévoles et des collaborateurs, un pour l'Europe, un pour les Etats Unis, un pour l'Asie). Laurent Wauquiez s'appuie sur son courant La Droite sociale. Mais il est aussi le secrétaire général des élus de montagne (ça fait voyager).

Tous ont à leur agenda, pas moins de deux à trois déplacements par semaine. Une véritable course contre la montre pour ses quadras, que les Français ne reconnaissent pas encore comme de grandes personnalités politiques. 

Incarner la Présidence

C'est la détermination qui, une fois de plus, fera la différence. Un Juppé n'ira pas à la confrontation, même s'il prétend le contraire. Un Fillon jure qu'il ne s'effacera pas, mais ça reste à démontrer.

Il y a un autre élément très fort : qui sera capable de rivaliser avec Marine Le Pen, de lui résister ? Qui sera en mesure de la faire reculer ? A l'UMP, les ténors en sont certain : les quadras ne feront pas le poids face à la patronne du FN. Alors qui sera le missile anti Front national ?

Enfin, il faudra incarner la Présidence ! Montrer sa capacité à faire président, ce n'est pas seulement devenir président.

>
A droite, ça se bouscule au portillon pour 2017 Crédit Média : Alba Ventura | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alain Juppé François Fillon Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767542377
Alba Ventura : à droite, ça se bouscule au portillon pour 2017
Alba Ventura : à droite, ça se bouscule au portillon pour 2017
CHRONIQUE - La présidentielle de 2017 pour la droite, c'est comme le hit parade : tout le monde ne sera pas premier, mais tous veulent être dans le top 50.
https://www.rtl.fr/actu/politique/alba-ventura-a-droite-ca-se-bouscule-au-portillon-pour-2017-7767542377
2013-12-03 11:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FIE91XFUzCoTo4SsVyPZhw/330v220-2/online/image/2013/1203/7767542658_alain-juppe-francois-fillon-et-nicolas-sarkozy-le-6-avril-2011-au-pantheon-a-paris.jpg