1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alain Juppé sur RTL : "J'ai parfaitement conscience que supprimer l'ISF est impopulaire"
1 min de lecture

Alain Juppé sur RTL : "J'ai parfaitement conscience que supprimer l'ISF est impopulaire"

REPLAY / INVITÉ RTL - Dans son programme économique Alain Juppé présente une potion qu'il sait amère mais qu'il juge nécessaire.

Alain Juppé, invité de RTL jeudi 12 mai 2016
Alain Juppé, invité de RTL jeudi 12 mai 2016
Crédit : R. Boé - Sipa press - RTL
"Ça ne va pas mieux (...) Moi, mon ennemi c'est le chômage", dit Alain Juppé
16:25
Alain Juppé sur RTL : "Ça ne va pas mieux (...) Mon ennemi c'est le chômage"
14:44
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

En matière de fiscalité, Alain Juppé souhaite supprimer l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) et réduire l'impôt sur les revenus du capital, en le divisant par deux pour les gros contribuables. Aujourd'hui nous sommes à 40% d'imposition et le maire de Bordeaux propose 20%. L'objectif ? Baisser les prélèvement sur le capital afin de booster les investissements dans les entreprises et par ricochet améliorer l'emploi. Alain Juppé aurait-il oublié la classe moyenne et ne risque-t-il pas de passer pour un nouveau "président des riches" après un certain Nicolas Sarkozy qui a voulu s'attaquer à l'ISF lui aussi ?

"Je propose des mesures pour les classes moyennes matraquées depuis 2012, précise le maire de Bordeaux. Je propose de monter le quotient familial. pour trois enfants, par exemple, ça sera un avantage fiscal avec une baisse d'impôt de 4.000 euros par an en moyenne (...). Je propose aussi de relibérer les emplois à domicile."

 "J'ai parfaitement conscience que cette mesure (supprimer l'ISF, ndlr) est impopulaire, avoue Alain Juppé. Ce que je présente ce n'est pas du miel (...) Est-ce que les Français sont prêts à entendre la vérité ou pas ? Moi, je ne veux pas être élu en racontant des histoires ! (...) Nous avons tous dit qu'il fallait taxer les revenus du capital comme ceux du travail, c'est une ineptie, souligne-t-il. Quand une entreprise distribue 100 euros de dividendes, qu'est ce qu'il reste aux actionnaires après avoir payé tous les impôts ? En Allemagne 51 euros, en Grande-Bretagne 39 euros, en France 36 euros... et après le paiement de l'ISF : 3 euros. L'argent s'en va".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/