2 min de lecture Présidentielle 2017

Alain Juppé : l'homme qui plaît aux Français

DÉCRYPTAGE - Le maire de Bordeaux vient d'annoncer pour la première fois qu'il pensait à la candidature aux primaires UMP. Son profil, qui séduit aussi bien à droite qu'à gauche, fait de lui un candidat sérieux à l'Élysée.

Alain Juppé, personnalité politique préférée des Français
Alain Juppé, personnalité politique préférée des Français
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Certes, il n'a pas surpris grand monde en annonçant que sa candidature aux primaires UMP était "une possibilité" à laquelle "il réfléchit". Certes, l'échéance présidentielle de 2017 est encore loin. Mais en confirmant ses intentions au micro de RMC, Alain Juppé a fait un premier vrai pas dans la course à l'Élysée, ce mercredi 25 juin.

Le maire de Bordeaux le sait, il n'a d'autre rival que Nicolas Sarkozy. Pour le moment, du moins. Longtemps superstar des sondages, l'ancien président de la République faiblit, diminué notamment par l'affaire Bygmalion. Un sondage BVA publié le 24 juin place Alain Juppé en tête auprès des Français (54%) et des sympathisants de droite (72%).

En avance sur Nicolas Sarkozy

Pendant ce temps, l'ex-chef de l'État se place 22 points derrière lui au classement général et à 11 points chez les sympathisants de droite. Une très mauvaise nouvelle pour celui qui espère revenir sans avoir à passer par les primaires de son parti.

Car le profil d'Alain Juppé, moins droitier et moins clivant, séduit à droite, évidemment, mais aussi à gauche et au centre. Les Français louent son expérience et sa compétence tout en le sentant capable de rassembler davantage que Nicolas Sarkozy, dont la base électorale semble de plus en plus se "réduire" à la droite, rendant une victoire en 2017 plus compliquée.

Un profil transversal

À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

S'il a gagné la présidentielle de 2007 par la droite, il se dit que Nicolas Sarkozy serait plus enclin à revenir par le centre. Or, cet électorat, qui tient farouchement à son indépendance vis-à-vis de l'UMP, lorgnerait plus sur le profil d'Alain Juppé par un souci de cohérence évident. 

La droitisation de la campagne de 2012 n'a pas été du goût de tous du côté du centre-droit et de l'UMP et il est difficile d'imaginer l'ancien chef de l'État revenir avec une idéologie différente de celle qui a toujours été la sienne.

Le meilleur d'entre tous ?

Alain Juppé a l'avantage d'incarner une droite plus modérée. Si tous les sondages ont leur limite, une enquête BVA pour Le Parisien publiée en janvier venait ajouter à cette impression de personnalité apte à séduire au-delà des frontières de son parti. Les sympathisants de gauche étaient 73% à penser qu'il aurait été meilleur président de la République que Nicolas Sarkozy. L'ensemble des Français approuvaient également cette position à 50%.

Au final, 60% des sondés considéraient qu'il aurait été un meilleur chef de l'État que François Hollande. Les sympathisants de gauche étaient même 20% à le penser. Un score peu élevé dans l'absolu mais sa course à l'Élysée serait grandement facilitée si deux socialistes sur dix se détournaient du Président à son profit. 

Reste à convertir les "si" en bulletins dans les urnes et à ne pas enterrer ses adversaires trop vite. Histoire de ne pas entrer au panthéon de ces favoris qui n'ont jamais vu la ligne d'arrivée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Alain Juppé Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants