1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alain Duhamel : "Le programme économique de Marine Le Pen est un cauchemar pour le patronat mais pas pour l’électorat populaire"
1 min de lecture

Alain Duhamel : "Le programme économique de Marine Le Pen est un cauchemar pour le patronat mais pas pour l’électorat populaire"

REPLAY / ÉDITO - Le président du Medef, Pierre Gattaz, met en garde contre le programme économique du Front national, qui est selon lui, "l'inverse de ce qu'il faut faire".

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
Alain Duhamel : "Le programme économique de Marine Le Pen est un cauchemar pour le patronat mais pas pour l'électorat populaire"
03:25
Alain Duhamel : "Le programme économique de Marine Le Pen est un cauchemar pour le patronat mais pas pour l'électorat populaire"
03:27
Alain Duhamel

Le patron des patrons, Pierre Gattaz s'est exprimé contre le programme économique du Front National ce mardi 1er décembre, dans un entretien au Parisien. Une mise en garde qui n’a rien de nouveau du côté du Medef. L’ancienne patronne du mouvement, Laurence Parisot avait d’ailleurs publié un livre exclusivement contre le parti frontiste. Pour Alain Duhamel, Pierre Gattaz s’est sans doute exprimé car "il y a une vraie percée du parti de Marine Le Pen chez les artisans et les petits commerçants.

Autre raison, les intérêts des entreprises "sont bien mis en cause dans le programme du FN". L’éditorialiste juge que l’augmentation du SMIC de 200 euros représente une “catastrophe absolue” pour les artisans ou les commerçants. De plus, le retour de la retraite à 60 ans "est une mesure contraire à ce que tente de faire le patronat, qui souhaiterait la repousser à 65 ans". Enfin, le souvenir de 1981 n’est pas loin. Alain Duhamel estime qu”il y a des mesures essentielles dans le programme de Marine Le Pen qui ressemblent à celles que proposait déjà François Mitterrand en 1981”. "Un cauchemar pour la patronat".

Marine Le Pen se présente comme la candidate anti-capitaliste. Ainsi, Pierre Gattaz ne l'aime pas, elle ne l'aime pas, tout le monde est d'accord

Alain Duhamel

Électoralement, l’éditorialiste juge que cette déclaration dans Le Parisien n’aura pas d’impact sur le score du parti frontiste. Entre les attentats, la pression migratoire, les chiffres du chômage, Marine Le Pen a toutes les raisons “de progresser avant le premier tour”. Au fond, Pierre Gattaz mettrait même de “l’eau dans le moulin de Marine Le Pen car elle se présente comme la candidate contre le capitalisme”. Ainsi “elle ne l’aime pas, il ne l’aime pas, tout le monde est d’accord” termine-t-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/