1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alain Duhamel : "Le macronisme est la première famille politique recomposée"
2 min de lecture

Alain Duhamel : "Le macronisme est la première famille politique recomposée"

ÉDITO - Selon l'éditorialiste, Emmanuel Macron est le candidat à la présidentielle le plus inhabituel, avec un électorat qui rassemble aussi bien la gauche de François Hollande que le centre de François Bayrou.

Emmanuel Macron, le 10 février 2017
Emmanuel Macron, le 10 février 2017
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Alain Duhamel : "La position d'Emmanuel Macron est à la fois la plus enviable et la plus vulnérable"
03:07
L'Edito d'Alain Duhamel du 15 février 2017
03:07
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

Emmanuel Macron est en seconde place dans les récents sondages en vue de l'élection présidentielle. "La position la plus enviable et la plus vulnérable", estime Alain Duhamel. Enviable, car le leader d'"En Marche!" a réussi, sans mandat et sans réel parti, à s'imposer dans le débat avec de bonnes chances de l'emporter au second tour, le tout en jouant sur une image extrêmement positive. Du jamais vu dans une campagne présidentielle française. Mais vulnérable aussi car, "son électorat est celui qui est le moins stabilisé de tous". Quelque 90 % d'électeurs acquis à Marine Le Pen ont indiqué qu'ils voteraient pour elle quoiqu'il se passe, explique l'éditorialiste, un chiffre qui tombe à 40 % dans le camp d'Emmanuel Macron.

Pourquoi ce chiffre réduit de moitié ? Simplement car Emmanuel Macron a un "électorat composite", certains venant du camp de François Hollande, "d'autres viennent de chez François Bayrou, ou de la droite modérée... On peut dire qu'il est dans la situation exactement opposée à celle de François Fillon", souligne l'éditorialiste. "Fillon a une image dévastée mais une base électorale encore solide, lui a une base électorale encore fragile mais une image resplendissante".

Le prototype Macron

Quid du programme ? "Il a toujours dit qu'il le publierait dans la première semaine du mois de mars", observe Alain Duhamel. Et si le candidat Macron propose en effet un programme composé de mesures toutes chiffrées, alors il sera le premier à réussir à le faire. Sans compter que programme dévoilé ou non, l'éditorialiste estime qu'on sait déjà quelles sont les options Macron : "On sait que c'est le candidat le plus européenle plus présidentialiste des candidats, et le plus distant de Vladimir Poutine". Le mystère Macron semble séduire un peu plus chaque jour et ça se comprend : "Il est jeune, il est nouveau, on le connaît moins bien, il est décalé et en tout cas transgressif. C'est quelqu'un qui dit qu'il est anti-système qui sort du système..." Et Alain Duhamel de conlure sur cette note : "Si je devais le définir, je dirais que c'est un prototype".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/