2 min de lecture FNSEA

Agriculture : "Macron s'y intéresse de plus en plus", se félicite Lambert sur RTL

INVITÉE RTL - La patronne de la FNSEA estime que le président de la République "a tenu ses promesses" sur les états généraux de l'Alimentation, même si un travail de longue haleine reste à mener pour redorer le secteur agricole.

L'invité de RTL
Agriculture : "On est épargné par le machisme", assure Christiane Lambert sur RTL
Crédit Média : Elizabeth Martichoux Crédit Image : Ludovic Marin / AFP

Une fois de plus, le Salon de l'Agriculture a été un succès. Pour son édition 2018, l'événement a mis en lumière un secteur en crise, mais cette situation est loin d'être résorbée. "C'est une crise qui est très difficile depuis trois ans, fait remarquer Christiane Lambert, invitée de RTL ce lundi 5 mars. Nous avons eu des crises climatique, économique et sanitaire conjuguées", rappelle la présidente de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA).

"On a effectivement 40% des agriculteurs qui ont un revenu très, très, très difficile aujourd'hui", poursuit Christiane Lambert, faisant remarquer dans le même temps "une dévalorisation des métiers de l’agriculture" qu'elle compte bien combattre. "Salarié agricole ce sont les 35 heures, ce sont des gens qui ont des vies comme les autres. Dans les élevages, ils attaquent à 8 heures et décrochent à 17h30. Ce sont des métiers où il y a beaucoup de promotions", insiste la présidente de la FNSEA.

Tout n'est pas noir dans le secteur agricole, et Christiane Lambert s'enthousiasme d'une féminisation du secteur, avec "de plus en plus de jeunes femmes" désireuses de s'y établir. "L’agriculture se féminise par les jeunes", fait-elle remarquer, évoquant notamment les secteurs du maraîchage, de la viticulture et de la transformation des produits. 

Emmanuel Macron "tient ses promesses"

Pour Christiane Lambert, Emmanuel Macron mène une politique agricole intéressante mais doit s'intéresser davantage à l'écoute des "corps intermédiaires". "Il a passé du temps sur les sujets agricoles ces derniers temps. Il a tenu ses promesses sur la tenue des états généraux de l'Alimentation (...) il rentre dans le dossier agricole de plus en plus, reconnaît la patronne de la FNSEA. Mais nous souhaitons qu'il soit plus à l'écoute des corps intermédiaires que nous représentons", nuance-t-elle.

Peu importe le temps global passé dans les allées du Salon, un temps record de 12 heures qui a beaucoup fait parler, "ce qui est important, c'est qu'il a passé trois quarts d'heure avec les responsables céréaliers qui ont 40% d'agriculteurs en déficit aujourd'hui, fait remarquer Christiane Lambert. Il a passé une heure avec les éleveurs bovins qui sont très inquiets sur le Mercosur... Il a pris du temps pour écouter. (...) On le sentait imprégné davantage des sujets agricoles", se félicite-t-elle.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés