2 min de lecture Agriculture

Agriculture : Stéphane Le Foll "n'accepte pas" d'être traité de "braqueur"

INVITÉ RTL - L'ex-ministre de l'Agriculture, actuel député de la 4e circonscription de la Sarthe, a répondu aux accusations de "hold-up" proférées par la FNSEA.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Stéphane Le Foll, invité de RTL, mercredi 2 août Crédit Image : Essia Lakhoua / RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et Jérôme Florin

Il dit être resté "loyal et fidèle à son engagement" durant le quinquennat de François Hollande. L'ex-ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll aujourd'hui député de la Sarthe se défend mercredi au micro de RTL. Accusé par la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) d'avoir orchestré un "hold-up" des comptes du ministère de l'Agriculture lorsqu'il y officiait, il a rétorqué qu'il "n'acceptait pas" d'être traité de braqueur. 

Dans un communiqué publié le 27 juillet dernier la FNSEA estime que Stéphane Le Foll a laissé "une ardoise de 853 millions d'euros" de déficit après avoir quitté ses fonctions. Il aurait été "trop généreux" selon Christiane Lambert, présidente de la fédération. Mais l'ex-ministre de l'Agriculture s'en défend : "J'ai été trop généreux ? interroge-t-il au micro de RTL, l'agriculture bio a doublé ses surfaces et on a doublé le budget. Et même en doublant le budget, il y a une demande encore plus forte de la part des agriculteurs. Ce n'est pas moi qui suis généreux, ce sont les agriculteurs qui demandent !".

On vient me chercher en me traitant de braqueur, ça je ne l'accepte pas

Stéphane Le Foll, député de la 4e circonscription de la Sarthe
Partager la citation

"Toutes les dépenses de l'agriculture que j’ai négociées sur cinq ans entre 2014 et 2020 (sic) c'était 9 milliards" d'euros estime Stéphane Le Foll avant de préciser : "c'était 5 milliards avant". Selon lui, la FNSEA ne prend par ailleurs pas en compte les montants versés au Fonds de gestion des calamités agricoles, destiné à dédommager les exploitants en cas de catastrophes climatiques, sanitaires, phytosanitaires et environnementales. "Tous les ans l'Etat a versé entre 140 et 180 millions d'euros" à ce fonds, explique Stéphane Le Foll.

Sans oublier les épisodes de grippe aviaire "qui a touché deux fois le Sud-Ouest deux années de suite", rappelle l'ex-ministre en précisant "c'est près de 200 millions" d'euros en 2017 et 2016. Selon le député de la Sarthe ce n'est pas être généreux, "c'est venir en aide". "On me monte sur les arpions en tant que ministre, on vient me chercher en me traitant de braqueur, ça je ne l'accepte pas" conclut-il. Avant d'exhorter Christiane Lambert à assumer "ses responsabilités" en tant que Présidente de la FNSEA.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Stéphane le Foll FNSEA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants