2 min de lecture La France insoumise

Affaire Théo : "Il y a eu une violence déployée que je ne comprends pas", dit Corbière

LE GRAND JURY - Le député de Seine-Saint-Denis est revenu sur les récents rapports d’experts, qui indiqueraient que Théo n’a pas été victime de viol lors de son interpellation.

245x300_Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Le Grand Jury d'Alexis Corbière Crédit Image : Capture d'écran LCI | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
benjamin pierret
Benjamin Pierret

Selon un rapport d’experts médicaux, dont les conclusions ont été rendues publiques le 16 février, le jeune Théo n’aurait pas été violé à l’aide d’une matraque lors de son arrestation à Aulnay-sous-Bois, en février 2017. Un nouveau rebondissement dans l’affaire très médiatisée de ce jeune homme, dont le sphincter avait été déchiré sur 10 centimètres dans des circonstances troubles. Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ce dimanche 18 février, Alexis Corbière est revenu sur les tensions qui régissent les rapports de la police avec les jeunes issus de quartiers populaires.

"Premièrement, je souhaite que le dialogue soit rétabli entre la jeunesse, les habitants des quartiers populaires et la police. La police est utile. Je ne suis pas un anti-flic, pour le dire clairement. Et si des policiers m’écoutent, ils font un travail difficile, moi je le vis tous les jours, j’en rencontre. C’est vraiment pas simple, avec des moyens à la baisse", a-t-il d’abord admis.

Cependant, le porte-parole de la France insoumise est revenu sur les circonstances méconnues de cette interpellation, et sur les blessures endurées par Théo : "Je ne comprends pas comment il a pu se faire déchirer l’anus à plus de 10 centimètres. Il s’est passé quelque chose qui n’est pas sain. On peut discuter qualification de viol ou pas, mais il y a eu (…) une violence déployée que d’un point de vue républicain je ne comprends pas."

À lire aussi
Des agents des forces de l'ordre munis de lanceurs de balles de défense (illustration) police
La France insoumise veut faire interdire les lanceurs de balle de défense

Le "ras-le-bol" des jeunes trop souvent contrôlés

Le député la France insoumise a également insisté sur le sentiment de ces jeunes : "Pourquoi ça a ému beaucoup de gens dans le quartier ? C’est qu’il y a eu le sentiment un peu fondé qu’il y a souvent des méthodes extrêmement brutales et un ras-le-bol de la part de la jeunesse qui se fait souvent contrôler. Donc je suis pour le dialogue." Alexis Corbière explique que ces jeunes "Ont l’impression à tort ou à raison (…) qu’ils sont trop contrôlés, notamment souvent parce qu’ils sont soit d’origine maghrébine soit noirs de couleur de peau" : "Toutes les études sociologiques qui ont été faites, des études universitaires, montrent qu’ils auraient raison", affirme-t-il.

Comment pallier ce déséquilibre ? Alexis Corbière évoque l’idée du récépissé qui figure dans les projets de loi de la France insoumise, "qui fait qu’un fonctionnaire de police, quand il contrôle quelqu’un, (…) lui donne un document et qu’après la personne puisse dire ‘moi j’ai été contrôlé(e) 12 fois"."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Police Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792316862
Affaire Théo : "Il y a eu une violence déployée que je ne comprends pas", dit Corbière
Affaire Théo : "Il y a eu une violence déployée que je ne comprends pas", dit Corbière
LE GRAND JURY - Le député de Seine-Saint-Denis est revenu sur les récents rapports d’experts, qui indiqueraient que Théo n’a pas été victime de viol lors de son interpellation.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-theo-il-y-a-eu-une-violence-deployee-que-je-ne-comprends-pas-dit-corbiere-7792316862
2018-02-18 14:40:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4xeCIbei_RtC9VsFH3Gb1g/330v220-2/online/image/2018/0218/7792317089_alexis-corbiere-dans-le-grand-jury-le-dimanche-18-fevrier.PNG