2 min de lecture Polémique

Affaire Tariq Ramadan : "Manuel Valls en mode combat", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - Dans la guerre opposant "Médiapart" et "Charlie Hebdo", l'ancien premier ministre de François Hollande a choisi son camp : contre le fondamentalisme, pour la laïcité.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Affaire Tariq Ramadan : "Manuel Valls en mode combat", décrypte Alba Ventura Crédit Image : AFP / ERIC FEFERBERG | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Manuel Valls est au cœur de la polémique qui oppose Mediapart à Charlie Hebdo (pour rappel, Mediapart accuse Charlie Hebdo de "faire campagne contre les musulmans" ; Charlie Hebdo rétorque que ces propos sont des "appels au meurtre"). Dans cette guerre des gauches, l'ancien premier ministre a pris le parti du journal satirique. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne mâche pas ses mots. Va-t-il trop loin ? Manuel Valls va toujours très loin dès lors que l'on s'attaque à la laïcité, dès lors qu'on laisse  la porte ouverte à l'islamisme radical. C'est vrai que ses paroles son brutales. Quand il dit qu'il veut faire "rendre gorge" à Edwy Plénel et Médiapart,  c'est féroce, c'est glaçant.

Mais c'est viscéral chez lui. Il le dit encore dans le journal Le Parisien daté 17 novembre : "Ce n'est pas de la virulence, c'est un combat vital". Sur les valeurs, il est intraitable, jusqu'au-boutiste. Et il ne surjoue pas, ce n'est pas un rôle de composition. Souvenez-vous de son combat  contre Dieudonné. Il voulait dissoudre Dieudonné. Comme il veut aujourd'hui dissoudre Plenel. Il l'a dit d'ailleurs : "Je veux l'écarter du débat public. Souvenez-vous, il y a quelques semaines, de sa prise de bec avec Jean-Luc Mélenchon, l'un traitant l'autre de "nazi", l'autre accusant l'un d'"islamo-gauchiste".

Manuel Valls mène une guerre

Alba Ventura
Partager la citation

Ses détracteurs disent qu'il hystérise le débat. Manuel Valls mène une guerre. Il la menait avant, mais plus encore depuis les attentats. Au plus fort de la crise, au moment des attaques terroristes, c'est lui au gouvernement qui avait incarné le plus fort la sécurité, l'autorité, la fermeté. Il il appelle d'ailleurs le Président Macron "à parler fort" sur ces sujets. Il considère aujourd'hui qu'il faut continuer à s'acharner à combattre toute forme de complaisance à l'égard du communautarisme, de l'islamisme, de l'antisémitisme, à l'égard de tout accommodement. Ne rien laisser passer, ne pas avoir peur de dire les choses. Au risque d'apparaître brutal.

À lire aussi
L'abbé Alain Maillard de la Morandais polémique
Pédophilie : l'abbé de la Morandais s'excuse après ses propos choquants

Cela ne risque-t-il pas de le marginaliser ? Lui ne le croit pas en tout cas. Il a même confié à des journalistes du journal Le Monde qu'il se verrait "bien revenir au gouvernement". C'est son côté Sarko : il ne peut se résigner à n'être plus rien parce qu'il pense qu'il peut être utile. D'une certaine manière, cette guerre qu'il mène, aucun autre à La République En Marche ne la mène (même s'il n'est qu'apparenté au parti d'Emmanuel Macron).

Cela lui permet de retrouver de l'audience. Il occupe un espace. Dans la gauche dite "modérée", il existe comme le seuil artilleur du fondamentalisme. Manuel Valls, qui n'est pas fait pour les temps calmes, imagine sans doute qu'un jour le Président aura besoin de lui, de ce qu'il incarne : l’autorité, la fermeté, l'intransigeance. Ce n'est aujourd'hui pas du tout d'actualité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Manuel Valls Charlie Hebdo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791002528
Affaire Tariq Ramadan : "Manuel Valls en mode combat", décrypte Alba Ventura
Affaire Tariq Ramadan : "Manuel Valls en mode combat", décrypte Alba Ventura
ÉDITO - Dans la guerre opposant "Médiapart" et "Charlie Hebdo", l'ancien premier ministre de François Hollande a choisi son camp : contre le fondamentalisme, pour la laïcité.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-tariq-ramadan-manuel-valls-en-mode-combat-decrypte-alba-ventura-7791002528
2017-11-17 08:17:36
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hXYp3gA_v0c164bDHTRInw/330v220-2/online/image/2017/1117/7791002610_manuel-valls-a-l-assemblee-nationale-le-4-octobre-2017.jpg