6 min de lecture Bernard Tapie

Affaire Tapie : Christine Lagarde auditionnée en mai

L'actuelle directrice générale du FMI, Christine Lagarde, sera entendue en mai par la Cour de justice de la République. Elle devra éclaircir les zones d'ombre qui persistent dans l'affaire Tapie-Crédit Lyonnais.

Christine Lagarde lors d'une conférence de presse au Council on Foreign Relations à New York, le 26 juillet 2011
Christine Lagarde lors d'une conférence de presse au Council on Foreign Relations à New York, le 26 juillet 2011 Crédit : AFP/Archives, Timothy A. Clary
micro générique
La rédaction numérique de RTL

L'ancienne ministre Christine Lagarde sera convoquée fin mai par la justice française, pour répondre de son rôle dans l'arbitrage litigieux sur la vente d'Adidas ayant permis à l'homme d'affaires Bernard Tapie d'empocher plus de 400 millions d'euros. Selon Mediapart, la date exacte serait fixée au 23 mai.

Un arbitrage contesté

Locataire de Bercy de 2007 à 2011, elle est visée par une enquête pour "complicité de faux et de détournement de fonds publics", concernant son choix de recourir à un arbitrage privé pour solder le contentieux, alors qu'il s'agissait de derniers publics.

Cette décision qui s'est conclue par l'indemnisation de Bernard Tapie, serait "contestable", selon la justice. Le procureur général de la Cour de cassation, à l'époque Jean-Louis Nadal, lui reproche d'avoir eu connaissance de la partialité de certains juges arbitres et d'avoir fait modifier le protocole initial pour y intégrer la notion de préjudice moral - ce qui avait permis aux époux Tapie de toucher 45 millions d'euros.  La directrice du FMI évoque pour sa part un moyen de "mettre fin à une procédure longue et coûteuse".

Le FMI a "confiance"

Son domicile parisien avait été perquisitionné fin mars dans le cadre de cette enquête, à la demande des juges de la Cour de justice Républicaine (CJR), l'instance habilitée à juger des ministres pour des actions menées dans l'exercice de leurs fonctions.Le FMI avait alors renouvelé sa "confiance" à Christine Lagarde.

À lire aussi
Bernard Tapie, le 4 avril 2019 à Paris Bernard Tapie
Bernard Tapie : "Les nouvelles ne sont pas bonnes" confie l'homme d'affaire sur sa santé

L'annonce de son audition qui intervient le jour de l'ouverture de l'Assemblée générale du FMI à Washington, ne semble pas troubler l'ex-ministre outre-mesure. "Cela ne change rien à ma détermination, à ma concentration et à mon enthousiasme dans mon travail", a déclaré Christine Lagarde, ajoutant même qu'elle avait "hâte" de répondre à la convocation de la justice.

La rédaction vous recommande




  

Lire la suite
Bernard Tapie FMI Christine Lagarde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants