1 min de lecture Affaire Sarkozy

Affaire Sarkozy : la garde à vue de l'ancien Président a été levée

INFO RTL - L'ancien président de la République a été interrogé pendant plus de 25 heures sur le financement libyen présumé de sa campagne en 2007. Il a quitté les locaux de la DCPJ de Nanterre (Hauts-de-Seine) vers 20h, mercredi 21 mars.

Nicolas Sarkozy accueillant l'ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi à l'Élysée, le 10 décembre 2007
Nicolas Sarkozy accueillant l'ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi à l'Élysée, le 10 décembre 2007 Crédit : AFP / Archives, ERIC FEFERBERG
Olivier Boy
Olivier Boy et Ludovic Galtier

Nicolas Sarkozy n'est plus en garde à vue. L'ancien président de la République a été interrogé pendant plus de 25 heures - nuit exclue - sur le financement libyen supposé de sa campagne présidentielle de 2007. Les enquêteurs soupçonnent une aide illicite de l'ancien dictateur libyen, Mouammar Kadhafi, à hauteur de 50 millions d'euros.

Nicolas Sarkozy est sorti aux alentours de 20 heures mercredi 21 mars des locaux de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) de Nanterre (Hauts-de-Seine) avant de regagner son domicile du XVIe arrondissement de Paris vers 20h30. Les juges d'instruction ont décidé de le mettre en examen des chefs de corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds publics libyens.

Au cours de l'interrogatoire, l'ancien chef de l'État s'est montré combatif. Il a continué à nier vigoureusement avoir reçu de l'argent libyen pour financer sa campagne électorale victorieuse de 2007.

À lire aussi
Nicolas Sarkozy justice
Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy déçu par le rejet du Conseil constitutionnel

Guéant, Hortefeux, Takieddine, les autres acteurs

Claude Guéant, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur au moment des faits, avait usé de la même stratégie. "Je n'ai jamais vu un centime de financement libyen", a-t-il lâché sur France Info, mardi 20 mars.

Également entendu, mais sous le statut de "suspect libre", Brice Hortefeux, qui fut ministre de l'Intérieur sous son quinquennat (2007-2012), avait été auditionné mardi dans les locaux de l'Oclciff. Il a démenti les erreurs et rumeurs qui ont couru sur cette affaire", a déclaré son avocat Jean-Yves Dupeux à l'AFP.

Ziad Takieddine - qui dit avoir transporté 5 millions d'euros de Tripoli jusqu'à la place Beauvau en 2006 et 2007 et qui met en cause Nicolas Sarkozy - a demandé, mercredi 21 mars sur RTL, que "la justice aille jusqu'au bout."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Sarkozy Nicolas Sarkozy Élection présidentielle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792724460
Affaire Sarkozy : la garde à vue de l'ancien Président a été levée
Affaire Sarkozy : la garde à vue de l'ancien Président a été levée
INFO RTL - L'ancien président de la République a été interrogé pendant plus de 25 heures sur le financement libyen présumé de sa campagne en 2007. Il a quitté les locaux de la DCPJ de Nanterre (Hauts-de-Seine) vers 20h, mercredi 21 mars.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-sarkozy-la-garde-a-vue-de-l-ancien-president-est-terminee-7792724460
2018-03-21 19:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YUkWS9kd7VX2rulLLWe8hw/330v220-2/online/image/2018/0321/7792713030_nicolas-sarkozy-accueillant-l-ancien-dictateur-libyen-mouammar-kadhafi-a-l-elysee-le-10-decembre-2007.jpg