1 min de lecture Assemblée nationale

Affaire Penelope Fillon : "Si l'emploi n'est pas fictif, le salaire l'est"

REPLAY - INVITÉ RTL - Jean-François Cassant, ancien secrétaire général de l'Union syndicale des collaborateurs parlementaires, revient sur la polémique qui touche la femme de François Fillon.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Affaire Penelope Fillon : "Si l'emploi n'est pas fictif, le salaire l'est" Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Les soupçons d'emploi fictif qui pèsent sur Penelope Fillon, l'épouse de François Fillon, ont débouché sur l'ouverture d'une enquête du parquet financier de Paris. Employée en tant qu'assistante parlementaire, elle aurait touché 500.000 euros en huit ans, selon une information du Canard Enchaîné. Jean-François Cassant, ancien secrétaire général de l'Union syndicale des collaborateurs parlementaires, n'a pas "eu l'honneur" de la croiser dans les couloirs de l'Assemblée. "Mais on est nombreux, il y a 2.200 collaborateurs parlementaires, on ne les connaît pas tous", a-t-il précisé.

L'une des explications fournies par le camp Fillon, Penelope Fillon aurait travaillé dans la Sarthe, dans la circonscription de son mari. "C'est tout à fait possible, admet Jean-François Cassant, invité de RTL Midi. Il y a des collaborateurs de circonscription qui viennent rarement à l'Assemblée nationale." Mais l'ancien représentant syndical de la profession émet des doutes quant au salaire perçu par Pénélope Fillon, jusqu'à 7.900 euros brut sur une enveloppe d'un peu de 9.500 euros consacrée aux collaborateurs parlementaires.

"Là, ça pose un problème de morale. Si l'emploi n'est pas fictif, le salaire l'est. Je ne pense pas qu'un assistant parlementaire mérite un tel salaire", estime-t-il. Avant de donner un exemple des pièces à fournir pour justifier son activité, alors que François Fillon est attendu ce jeudi au parquet financier : "On peut amener son agenda, des mails, éventuellement son téléphone avec un relevé des appels aux élus. En circonscription, c'est un travail relationnel avec les élus et les administrés. À Paris, c'est un travail complètement différent."

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Présidentielle 2017 François Fillon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants